samedi 14 février 2009

BEIGBEDER - AU SECOURS PARDON




BEIGBEDER - AU SECOURS PARDON

RESUME
Dehors, le blizzard soufflait; devant le café Vogue, trois chevaux-taxi attendaient en grelottant sous la neige de m’emmener ivre mort à la Galleria contre 200 roubles. Parfois, je vibrais à l’unisson de ce décor de féerie, la blancheur conférait à tout ce qui était visible une aura merveilleuse, et alors, l’espace d’un instant, le monde me semblait bien organisé.»Octave est de retour. L’ancien rédacteur publicitaire de 99 francs porte désormais une chapka. Il erre dans Moscou, sous la neige et les dollars, à la recherche d’un visage parfait. Son nouveau métier? «Talent scout»; un job de rêve, payé par une agence de mannequins pour aborder les plus jolies filles du monde. Tout le problème est de trouver laquelle.

MON AVIS
C'est le premier roman que je lis de Beigbeder. Je m'attendais à être enchantée, mais non, je suis déçue.
Décue pour plusieurs raisons:
-le thème abordé du mannequinat et ses dérives est intéressant mais n'est pas fouillé. L'auteur lâche des faits mais sans explication ni histoire.
-le style qui se veut ironique, est lourd et à la limite parfois de la vulgarité.
-la trame de fond n'est pas lisible et je m'y suis perdue.
De ce fait, je ne lirais pas ses autres romans

MA NOTE : 0/5

3 commentaires:

  1. J'ai lu Nouvelles sous ecstasy, ça m'a vraiment pas plu ! Je vais moi aussi arrêter là, cet auteur.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu 99 francs il y a un certain temps maintenant mais je me rappelle que ça m'avait laisser un profond dégoût pour son univers.

    RépondreSupprimer
  3. @toutes : que lui trouvent les lecteurs ?

    RépondreSupprimer