vendredi 22 mai 2009

PAOLA CALVETTI - L'AMOUR EST A LA LETTRE A


PAOLA CALVETTI - L'AMOUR EST A LA LETTRE A

RESUME :
Le charme et l'originalité de sa boutique résident dans sa spécialité : les livres consacrés à l'amour. Emma, qui semble s'être résignée au célibat depuis son divorce, n'a pas son pareil pour dénicher l'ouvrage qui aidera un client perdu sur la carte du Tendre. C'est évidemment par l'intermédiaire d'un livre qu'Emma retrouvera Federico, son grand amour de jeunesse. Alors qu'ils ne se sont pas vus depuis trente ans, tout se passe comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Si ce n'est que Federico vit à présent à New York, où il est architecte, marié et père d'une adolescente. Malgré tout, Federico et Emma entament une relation épistolaire, après avoir ouvert chacun une boîte postale dont ils sont les seuls à connaître l'existence… Dans ce roman hors normes, Paola Calvetti rend un vibrant hommage au pouvoir des mots et de la littérature. A lire pour rêver, les yeux ouverts, à toutes les possibilités de l'amour.
MON AVIS :
Sachant que c'était un roman épistolaire et traitant du sujet d'une Librairie de l'Amour, j'étais très ravie de le lire. D'ailleurs je remercie Suzanne de "Chez les filles.com" et les Editions "Presses de la Cité" de me l'avoir gracieusement offert.
Je me suis empressée d'aller voir le site du roman "Librairie et sortilèges" qui est très agréable et qui donne envie d'avoir la même libraire près de chez soi. En voici le lien :http://www.librairierevesetsortileges.fr/site01/main.html

Quant au roman, je suis malheureusement déçue car je m'attendais à une histoire d'amour avec plus d'action et d'intrigue. Là, Emma retrouve son amour de jeunesse par le plus grand des hasad, car il est venu dans sa librairie et y laissé un post it avec ses coordonnées dissimulé dans un roman.Ils se retrouvent une fois dans un restaurant pour évoquer leurs souvenirs, puis correspondent par lettres. A travers ces lettres, nous apprenons la vie quotidienne de chacun :Emma et la mise en place de son projet de librairie "Rêves et Sortilèges" et Federico avec son son métier d'architecte et la restauration d'une grande bibliothèque.Toutes les lettres traitent de ces deux aspects et l'on arrive à des retrouvailles en week end.
Ce qui m'a enchanté par contre, ce sont toutes les références littéraires que l'on y retrouve. Je vous en livre quelques exemples :Luis Sepulvéda (le vieux qui lisait des romans d'amour), Frances burnet (le jardin secret), Goethe (les affinités électives), Karen Blixen (la ferme africaine), Elisabeth Von Arnim (Elisabeth et son jardin allemand), Marguerite Yourcenar (mémoires d'Hadrien), Marcel Proust (guerre et paix), Mauzoni(les fiançés), Simone de Beauvoir( la force des choses), Michael Ondoatjee (le patien anglais),Michel Butor(la modification), Guido Morselli(un drame bourgeois). La plupart de ces romans, je ne les connais pas et cela donne envie de les lire.De même, on apprend beaucoup sur le travail d'architecte.
Mais il m'a manqué ce coeur amoureux pour en faire un beau roman d'amour.
MA NOTE :3/5

2 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Il manque un petit quelque chose de passion dans ce livre.

    RépondreSupprimer
  2. @Edelwe: je vois que l'on est souvent d'accord ;-)

    RépondreSupprimer