dimanche 4 octobre 2009

MARIE CECILE PICQUET - POISONS


MARIE CECILE PICQUET - POISONS

RESUME :
« Toute femme devrait être accablée de honte à la pensée qu'elle est une femme… »Saint-Jean de Chrysostome, Archevêque de Constantinople
Amiens, 1315. Lasse d'attendre que son époux pourtant si attentionné la désire, la jeune Margault décide de céder aux avances du sombre Arnoul. Auprès de lui, elle croit enfin se découvrir femme. Mais au plaisir succède l'infamie. Tandis que le scandale s'abat sur sa famille, Margault comprend qu'elle est la victime innocente d'un lourd complot orchestré par son père. Trahie, violentée, séquestrée, la jeune femme doit faire le deuil de son passé.
Sur le chemin parsemé d'embûches que Margault emprunte, elle croise la route de celles qui ont fait des sciences occultes leur unique moyen de survie. En devenant l'une d'elles, Margault est initiée à la sorcellerie… et acquiert les armes de sa vengeance.

MON AVIS :

Un roman historique sur la période du Moyen-Age, mais différent de Ken Follet.
Poisons, comme son titre l'indique, est basé sur les croyances, l'utilisation des plantes, pour soigner ou pour faire trépasser. On y découvre également la vie au 14 ième siècle à Amiens et l'ambiance de terreur que la venue d'inquisiteurs comme Bernard Gui , amène dans des temps de famine et de grande pauvreté.
On suit Margault et ses périgrinations, on est ému, quand on s'aperçoit que dans sa détresse, elle ne peut compter sur les personnes qu'elle a de plus chères, car elle est victime d'un complot.On soutient son courage, quand elle vit dans la rue, et va tout faire au péril de sa vie, pour sauver les siens.
Le dénouement est surpenant et concours à une agréable lecture de ce roman.

MA NOTE :3/5

2 commentaires:

  1. Bonjour Sophie,

    Je me rappelle l'avoir lu en avant première chez France Loisirs, il y a plusieurs mois déjà. La première partie m'avait beaucoup plu, mais la seconde partie m'avait semblé un peu ennuyeuse. Marie-cécile Picquet possède un certain talent de conteuse, c'est indéniable, je me rappelle avoir beaucoup regretté, certaines longueurs. Une coupe d'une bonne centaine de pages, aurait permis de donner plus de rythme à ce roman, ce n'est bien sûr qu'un avis personnel.
    Toutefois, j'attends avec impatience son prochain roman, car je reste persuadé, comme toi, que Marie-Cécile Picquet a beaucoup de talent. A bientôt Sophie, MIC.

    RépondreSupprimer
  2. @MIC:Je l'ai trouvé agréable mais je trouve aussi qu'il manque de suspens.A bientôt MIC.

    RépondreSupprimer