mercredi 9 décembre 2009

ARTURO PEREZ-REVERTE - LE CAPITAINE ALATRISTE

ARTURO PEREZ-REVERTE - LE CAPITAINE ALATRISTE

RESUME :
Madrid sous le règne de Philippe IV. Comme souvent, le jeune page Iñigo Balboa attend la sortie de prison de son maître, le capitaine Diego Alatriste y Tenorio. Bretteur d'exception, ce vétéran de la guerre de Flandre nourrit son esprit débridé d'une culture encyclopédique, et son estomac du produit de ses talents de bretteur, ce qui n'est pas forcément sans dangers. C'est ainsi qu'Alatriste se retrouve au cœur d'une conspiration impliquant jusqu'à la cour corrompue du roi d'Espagne et le Saint Office, autrement dit la terrible Inquisition…

Ce premier tome des aventures d'Alatriste est un régal. L'histoire est vue à travers les yeux du jeune page : on se glisse dans les ruelles borgnes, on boit dans des tavernes obscures en compagnie de spadassins éméchés, on chuchote entre conspirateurs, on s'amourache…

MON AVIS :
"Ce n'était pas l'homme le plus honnête, ni le plus pieux, mais c'était un homme courageux. Il s'appelait Diego Alatriste."
C'est ce qui décrit le mieux, notre héros. C'est un roman espagnol, de cape et d'épée, qui est le 1e d'une série de 6 volumes.
Le récit est narré par le page de Diego (Iñigo Balboa) ,  qui n'est pas un vrai capitaine, mais plutôt un mercenaire. Le récit est plein d'action, d'aventures, d'anedoctes, de la vie en Espagne au 17ième siècle. On y trouve l'aventure, le suspens et la peur, dans les ruelles de Madrid, dans les complots politiques et de pouvoir. C'est un 1e volume plein d'action et de rebondissements, qui en font une lecture agréable.

Le film complète  parfaitement la lecture,car il est conforme au récit, tant dans les actions, que dans les décors.
Il ne me reste qu'à lire la suite qui est :
Tome 1-   Le capitaine Alatriste
Tome 2 -  Les bûchers de Bocanegra
Tome 3 -  Le soleil de Breda
Tome 4 -  L'or du roi
Tome 5 -  Le gentilhomme au pourpoint jaune
Tome 6 -  Corsaires du Levant

MA NOTE :3/5

3 commentaires:

  1. mic.nioche@hotmail.fr18 décembre, 2009 17:22

    Bonjour Sophie,

    Arturo Perez Reverte est considéré comme un grand auteur espagnol, mais la question que je me pose à son sujet est la suivante : ses textes sont-ils "difficile" à lire ? merci pour la réponse et amitiés à toi, chère Sophie, MIC.

    RépondreSupprimer
  2. @Mic: La lecture du Capitaine Alatriste n'est pas difficile.Ce qui peut rebuter, ce sont les grandes descriptions qui alourdissent l'intrigue.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour SOphie, ca me donne bien envie! Ou en es tu du Swap nouvel an? Bises

    RépondreSupprimer