dimanche 28 mars 2010

FLORINA ILIS - LA CROISADE DES ENFANTS

FLORINA ILIS - LA CROISADE DES ENFANTS


RESUME :
L'histoire commence un matin, sur le quai d'une gare, quand un groupe d'enfants part vers la mer Noire, en colonie de vacances.
Stoppé en pleine campagne par les écoliers, leur train ne parviendra pas à destination. Aidés par Calman, " Tsigane blond à peau blanche ", les enfants vont y organiser leur propre vie devant des troupes spéciales déconcertées et des médias avides de nouvelles sensationnelles. Ce qui n'était au départ qu'un jeu pour les enfants, prêts à en découdre avec le monde réel ou virtuel des adultes, devient une véritable affaire d'Etat.

On évoque la présence d'un groupe de terroristes voulant déstabiliser le gouvernement ; on pense par la suite à des malfrats, des trafiquants en tout genre - hypothèse encouragée par l'arrivée massive d'enfants des rues sur les lieux, qui demandent la liquidation des orphelinats et des foyers d'accueil. Les médias, la police, l'armée, les professeurs ou les parents, la société entière, semblent incapables, pour un temps, de mettre fin à la " croisade des enfants ", qui exigent le respect de leurs droits et de leurs libertés.
L'issue sera précipitée dans une confusion générale et nul ne sortira indemne de cette aventure où le burlesque le dispute au tragique. Ecrit par un auteur doué d'une indéniable grâce littéraire, La Croisade des enfants est une fresque du chaos postcommuniste roumain, confronté à ses propres dilemmes : enfance et jeunesse déboussolées, progrès et adaptation, politique et corruption, innocence et compromis...

La Croisade des enfants a reçu de nombreux prix littéraires, dont le prestigieux prix de l'Académie roumaine.
                                                                                                                 
MON AVIS :
Un roman particulier et intéressant, par son nombre de pages (495) et un récit sans point, tout en virgules.
Pour moi, l'auteur a voulu donné du souffle, un rythme rapide, soutenu, fort,  à cette histoire.
Une histoire racontée du point de vue de plusieurs personnages et qui narre la condition des enfants orphelins roumains.


C'est une grande aventure que vont vivre ces enfants, qui par l'étincelle de Calman, vont arrêter le train, et semer la confusion dans les rôles habituels :enfants-parents-professeurs.
C'est également, des chroniques individuelles que nous suivons, avec une galerie de personnages très différents (tziganes, professeurs, politiciens, etc).


Une écriture pas toujours facile à lire, du fait de l'absence de points, mais finalement on s'y fait, et on suit l'histoire jusqu'à la fin en se disant, que c'est bien écrit et que les points ne nous ont pas manqué.


Une belle découverte grâce à Guillaume de Babelio et l'opération Masse Critique et aux Editions des Syrtes, que je remercie.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire