mardi 12 octobre 2010

WILLIAM OSPINA - LE PAYS DE LA CANNELLE

WILLIAM OSPINA - LE PAYS DE LA CANNELLE
RESUME :
1540, dans une île sèche des Caraïbes, un enfant, fils d'un Espagnol et d'une Indienne, vit dans l'attente des lettres de son père, parti courir fortune avec les hommes de Pizarro. A douze ans, il reçoit la dernière lettre, récit envoûtant et terrible de la chute de Quzco et de la mort de l'empereur inca. Des années plus tard, sur les mêmes routes escarpées des Andes, devant les vestiges de la cité des Rois de Lima, il se surprend à envier les conquistadors qui ont découvert ce spectacle intact. D'une oreille, il entend le récit violent des envahisseurs, de l'autre, les légendes millénaires des Indiens dont la civilisation s'écroule. Avec Le Pays de la Cannelle, William Ospina signe un roman de voyage qui appelle aussi bien au grand dehors qu'à la quête plus intime de ses propres origines.


MON AVIS :
Un roman d'aventures en termes de découvertes de pays et de la civilisation des indiens d'Amérique du Sud, des Conquistadors; mais également de la découverte sur l'être humain.
Une écriture poétique, un style clair. 
On apprend beaucoup sur les raisons de la conquête espagnole, à travers la quête du narrateur, sur ses origines.
On vit la découverte entre les Espagnols et les Amérindiens, le choc des cultures, l'appât du gain , de la richesse.
Un beau roman de découvertes historiques, culturelles, humaines.
C'est le 2e tome d'une trilogie qui peut se lire tout seul (c'est mon cas je n'ai pas lu le 1e Ursua).


MA NOTE : 4/5


URSUA 
C’est en 1544 que Pedro de Ursúa, jeune basque d’à peine 17 ans embarque pour l’Amérique Latine sur les traces de Pizarro, dont l’histoire a bercé son enfance. En arrivant au Pérou, il découvre un pays déjà conquis par les Espagnols, à tel point qu’ils ne se battent plus contre les indiens mais entre eux. Frustré, Ursúa décide alors de rejoindre son oncle, qui le nommera gouverneur de la province de Santafé. C’est à ce moment que commencent les aventures de Ursúa dans le Nouveau Monde : guerres sanglantes et cruelles contre les populations indigènes et les noirs affranchis, tromperies et trahisons, amour passionné pour une indienne et une expédition sur le fleuve Amazone qui le conduira aux confins de la folie, puis jusqu’à sa perte.
Le récit est porté par la voix poétique du narrateur, un sang-mêlé né des amours d’un conquistador et d’une indienne, à la fois fasciné et terrifié par Ursúa.



Je remercie chaleureusement Blog O Book et les 
Editions-JCLattès, pour ce partenariat.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire