jeudi 14 juillet 2011

NICHOLAS JUBBER - SUR LES TRACES DU PRETRE JEAN



NICHOLAS JUBBER - SUR LES TRACES DU PRETRE JEAN
En 1177, le pape Alexandre III écrit une missive au roi des Indes, le fameux Prêtre Jean. Il choisit pour émissaire un moine médecin, maître Philippe. Personne ne sait où se trouve le royaume du Prêtre Jean, ni s'il existe réellement. On fait courir les suppositions les plus folles à son propos : qu'il est plus riche que tout autre royaume, qu'un des fleuves qui le traverse vient du jardin d'Eden, qu'il abrite la fontaine de Jouvence... Maître Philippe se met en route pour les Indes. Il part de Venise... et disparaît sans laisser de traces. Quelques siècles plus tard, ayant trouvé une copie de la lettre du pape dans une bibliothèque de Jérusalem, Nicholas Jubber reprend la quête de maître Philippe. Il se met en tête d'amener la missive à bon port. Avec Mike, son énergique compère, il fait le tour du bassin méditerranéen : après l'Italie et la Grèce, ils abordent l'Orient par la Turquie, puis l'Arménie, traversent ensuite différents pays du monde arabe (Syrie, Liban, Jordanie), font un crochet par Jérusalem et la Palestine, pour enfin atteindre l'Ethiopie à travers l'Egypte et le Soudan. Le voyage des deux amis est bien différent de celui de maître Philippe ; pourtant, Nicholas Jubber trace toujours des parallèles avec les bâtisses, les aliments, les odeurs, les couleurs et les gestes que l'émissaire du Moyen Age a dû lui aussi trouver sur sa route. Bons vivants et peu enclins à se laisser mettre des bâtons dans les roues, les deux voyageurs arpentent les souks, fuient devant les marchands, négocient avec les chauffeurs de taxis, dansent dans les night-clubs de Beyrouth, parlent à bâtons rompus avec des religieux de toutes les confessions, visitent les églises, les mosquées et les citadelles construites par les croisés... Avec beaucoup d'humour et une bonne dose d'autodérision, l'auteur nous rapporte les anecdotes du voyage, tout en interrogeant les coutumes, les traditions et l'histoire mouvementée des pays traversés.


MON AVIS :

Un roman dont la couverture et le 4ème de couverture m'ont attiré.J'aime les romans historiques, et celui-ci m'était tout destiné.


Cependant, à la lecture, il s'avère que ce n'est pas un roman, mais le récit de la quête de l'auteur. Celui-ci a effectué un pélerinage, parcourant tout le bassin méditérranéen.

Le récit est riche en descriptions,en anecdotes, humour. Les explications sont claires, le style est vif.

Il me fait penser au livre « Mange, prie, aime » d'Elisabeth Gilbert.

Cependant, ce n'est pas un coup de cœur pour moi, qui l'ait trouvé trop long en descriptions, malgré l'originalité du thème abordé et j'ai abandonné la lecture.
Je remercie bien sûr  Babelio et Les Editions Noir sur Blanc, pour ce partenariat original.

MA NOTE :2/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire