mardi 6 décembre 2011

CAROLE MARTINEZ - DU DOMAINE DES MURMURES

RESUME :
En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe.
Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et son souffle parcourra le monde jusqu'en Terre sainte.
Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante.


MON AVIS :

Un roman-conte à plusieurs facettes:
- roman car il ne commence pas comme les contes par "il était une fois".
- conte par la magie (la fée verte), le mystérieux et l'extraordinaire s'y cotoient.
- une époque, le Moyen-age, ses coutumes, ses modes de pensée, l'importance des Croisades.
- une particularité : la découverte d'un phénomène important au Moyen-Age, les recluses et les recluseries.


Esclarmonde choisit d'être recluse que de se marier et de perdre son indépendance.
A travers sa recluserie, elle va acquérir un pouvoir puissant et important, en tant que femme, qu'elle n'aurait pas eu en étant mariée.
En effet, elle accouche d'un fils aux mains perçées, et l'on croit qu'elle est une nouvelle sainte et que son fils est bénit des Dieux (elle a en fait été victime d'un terrible viol la veille de son entrée dans le reclusoir).
Son reclusoir devient alors un lieu de pélerinage et elle est considérée comme une sainte et non plus comme une personne.


A travers ce pouvoir, elle va agir sur les personnes de son entourage et sur les pélerins, la visitant.
Elle imposera ses décisions (son père part en Terre Sainte), changera leur personnalité (son mari refusé à l'autel devient poète). Elle permettra également aux femmes d'avoir et d'asseoir leur pouvoir seigneurial ( sa belle-mère dirige le château en l'absence de son père), elles qui n'y étaient pas destinées.


On y voit donc, la force de son pouvoir, lié à sa recluserie et la place des recluses au sein de la société du Moyen-Age.


Cette histoire est superbement servie par l'écriture de l'auteur, qui nous fait voyager dans ce Moyen-Age mystique et magique.


MA NOTE : 5/5
COUP DE COEUR

En savoir plus sur Les Recluses, 
- un exemple : La Recluserie de Mouzon
- les Recluses 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire