dimanche 3 juin 2012

CLAIRE KEEGAN - LES TROIS LUMIERES

RESUME :
Par une radieuse journée d été, un père emmène sa fillette dans une ferme du Wexford, au fond de lIrlande rurale. Le séjour chez les Kinsella semble devoir durer. La mère est à nouveau enceinte, et elle a fort à faire. Son mari semble plutôt désinvolte : il oublie le bagage de la gamine dans le coffre de la voiture en partant.
Au fil des jours, la jeune narratrice apprivoise cet endroit singulier. Livrée à elle-même au milieu dadultes qui ne la traitent pas comme une enfant, elle apprend à connaître, au gré des veillées, des parties de cartes et des travaux quotidiens, ce couple de fermiers taciturnes qui lentourent de leur bienveillance. Pour elle qui était habituée à une nombreuse fratrie, la vie prend une autre dimension. Elle savoure la beauté de la nature environnante, et sépanouit dans laffection de cette nouvelle famille si paisible. En apparence du moins. Certains détails lintriguent : la manière dont Mrs Kinsella lui propose daller puiser de leau, les habits de garçon dont elle se voit affublée, la réaction de Mr Kinsella quand il les découvre sur elle
Claire Keegan excelle à éveiller lattention de son lecteur sur ces petites dissonances où transparaissent lambiguïté et le désarroi de ses personnages, si maîtres deux-mêmes. Et, dans cet envoûtant récit, le regard dune enfant basculant à son insu dans le monde mystérieux des adultes donne toute sa force dramatique à la part cachée de leurs existences.



MON AVIS :
Un roman rural et irlandais. 
Ce roman que l'on pourrait qualifier de nouvelle est empreint de douceur et de lumière.
Douceur, car Pétale accueillie chez les Kinsella, pendant que sa mère accouche, découvre un couple accueillant, bienveillant et chaleureux.
Lumière, car l'Irlande est décrite avec les odeurs, le toucher. On y ressent et sent les habits fleurant bon le frais, l'odeur de l'herbe grasse et l'amour maternel et paternel distillé.
Tout est empreint de sensibilité, à travers une écriture poétique.
Cependant, un bémol est à apporter qui concerne l'atmosphère de mystère autour du petit garçon des Kinsella. Et malgré l'orientation donnée à la fin du roman, le lecteur reste devant le doute.
En conclusion, une lecture agréable.

MA NOTE : 2.5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire