lundi 22 juillet 2013

PAULA MAC LAIN - MME HEMINGWAY

RESUME :
Chicago, octobre 1920. Sur un air de jazz de la Nouvelle- Orléans, la douce Hadley Richardson, tout juste arrivée du Missouri, rencontre un garçon de vingt ans, grand, svelte, cheveux noirs et yeux noisette. Avec à la joue droite, une irrésistible fossette. Il s'appelle Ernest Hemingway et fascine l'assistance par ses récits sur la Grande Guerre dont il est rentré blessé… Hadley succombe aux yeux de braise du jeune homme. Elle a vingt-huit ans, elle ignore tout du jazz mais joue Rachmaninov avec passion… Après un mariage éclair, les Hemingway, follement amoureux, embarquent le 8 décembre 1921 à bord du Leopoldina pour Paris la trépidante. Ils se retrouvent vite au coeur d'une "génération perdue" d'écrivains anglo-saxons expatriés où figurent déjà Gertrude Stein, Ezra Pound, James Joyce et Scott Fitzgerald… Rive gauche, entre l'alcool qui coule à flots et la cocaïne, la guerre des ego, les couples qui se font et se défont et la beauté des femmes, Ernest travaille à son premier roman : Le soleil se lève aussi, qui lui apportera consécration et argent. Mais à quel prix ? Hadley, la fille du Midwest, droite et fidèle à ses valeurs, saura-t-elle répondre aux exigences et aux excès de l'écrivain le plus important de sa génération ? Pourra-t-elle rester sa muse, sa complice, son épouse… surtout face à la belle Pauline Pfeiffer au corps de liane ?

MON AVIS :
Le roman raconte l'histoire d'amour entre Ernest Hemingway et sa première femme.
On y découvre un jeune couple, avide de découvertes et d'aventures, dont la venue en France et à Paris, va permettre à E. Hemingway de nouer des relations dans le milieu des arts et de l'édition. Hadley, quant à elle abandonne ses prérogatives, tels que le piano et endosse son rôle de femme et mère au foyer.
L'argent ne coule pas à flot, mais les rentes annuelles, les droits d'auteur d'Ernest, les invitations chez des amis, leur permettent d'avoir une vie agréable.
Cependant, vivre avec un écrivain, tourmenté par son passé de soldat, n'est pas facile, et lorsque Pauline fait son entrée dans leur cercle d'amis, le couple vole en éclats petit à petit...
L'ambiance du Paris des années 1920 est bien retranscrit, la vie des artistes, l'alcool et le tabac à flot, les villégiatures sur la Côte d'Azur ou au ski, sont décrits de façon vivante et nous permettent de nous imprégner de ces "Années Folles".
C'est une histoire de femme et muse d'écrivain intéressante, qui nous montre une fois de plus comme Adèle Gödel (La déesse des petites victoires de Yannick Grannec) que ce sont des femmes à fort caractère, amoureuse de leur artiste. Mais également la découverte d'un écrivain et son parcours.

Pour en savoir plus : "Paris est une fête "d'Ernest Hemingway, retrace la vie à Paris avec Hadley 

Citations : 
"La vie m'appartenait, il me fallait la regarder en face, d'une manière ou d'une autre, et c'était à moi d'en tirer le meilleur"
"Découvrir la faille dans cettefaçon de voir allait être la leçon la plus dure de mon mariage".
"Un véritable artiste ne parle pas de lui en ces termes, il n'en a pas le temps. Il bosse, il en bave en silence et personne ne peut l'aider."
"Eliminer ce qui est superflu dit Pound. Méfiez-vous des abstractions. Ne dites pas au lecteur ce qu'il doit penser.Il faut que l'action parle d'elle-même.
"Le temps n'était pas fiable, tout se dissolvait et mourait, même et surtout si cela avait les apparences de la vie."
"La vie, il faut la digérer, la mâcher et l'aimer à fond. Il faut la vivre à travers son propre regard."
"Parce qu'il n'est pas toujours facile de savoir comment conduire sa vie..."
"On ne peut avoir de véritable liberté sans savoir où sont les murs qui la délimitent, ni sans les entretenir".

MA NOTE : 4/5

L'avis de Des Pages et des Iles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire