dimanche 17 novembre 2013

HELENE GREMILLON - LA GARCONNIERE

RESUME :
Ce roman est inspiré d?une histoire vraie. Les événements se déroulent en Argentine, à Buenos Aires. Nous sommes en août 1987, c?est l?hiver. Les saisons ne sont pas les mêmes partout. Les êtres humains, si.

MON AVIS :
Hélène Grémillon m'avait conquise avec son premier roman "Le confident", là c'est simple, elle fait maintenant partie de mes auteurs favoris.
Accrochez-vous et laissez-vous porter par cette histoire poignante, émouvante, surprenante qu'est "La garconnière".
C'est à la fois, une écriture à tiroirs, à suspens, psychologique, qui vous emmène sur de fausses pistes, vous donne des noeux au ventre et à la tête, pour vous conduire sur ce que vous ne pensiez pas.
L'histoire est que Lisandra, la femme du célèbre psychiatre Vittorio Puig, est morte, le mari étant le coupable présumé. 
Mais Eva Maria, l'un des patientes, qui ne se remet pas du deuil de sa fille, et néglige son fils, croît fermement à l'innocence de Vittorio. Elle va alors mener l'enquête dans un contexte de l'Argentine post dictature. 
On y découvre entre autres les lois d'impunité du "Point final" et d' "Obéissance due", les enlèvements, les tortures, les assassinats. 
Eva Maria  mène l'enquête à travers les enregistrements des séances de Vittorio et de ses patients dont entre autres, Miguel, le pianiste torturé par la junte, Felipe, tortionnaire, Alicia, femme désespérée. 
Le suspens suit son cours jusqu'au dénouement final, et nous lecteurs, suivont de vraies et fausses pistes sans savoir laquelle suivre, jusqu'au point final, qui nous éclaire tout et notamment le titre du roman.
Au final, un excellent roman, servit par une écriture ciselée, alerte, vive, permettant un rythme rapide et soutenu.
Je remercie les Editions Flammarion et Les Matchs de la Rentrée Littéraire pour ce partenariat.

MA NOTE :5/5
COUP DE COEUR 2013

Citations:
Eva Maria pose son sac à dos sur la table. Vittorio s'assoit de l'autre côté.
-Comme je suis heureux de vous voir
Lucas Juegos - Vente et réparations de jouets anciens
Entrez je vais vous montrez ma poupée cassée...
Je hurle. Alors personne ne saura donc jamais ce qui s'est passé ?
Je suis la Vérité et je hurle de me souvenir

4 commentaires:

  1. J'avais noté ce titre mais je ne l'ai pas encore... ton avis le fait remonter dans mes livres à acheter prochainement :)

    RépondreSupprimer
  2. Je te le conseille, car c'est une histoire bien écrite mais difficile.

    RépondreSupprimer
  3. C'est effectivement un superbe roman découvert aussi dans le cadre du match de la rentrée littéraire.
    Ma critique est là : http://0z.fr/pvTZS

    RépondreSupprimer
  4. J'ai le confident dans ma bibliothèque mais je ne l'ai pas encore lu. Selon mon ressenti au sortir de le confident je me jetterai ou non sur celui ci qui est un chouchou de la blogosphère.

    RépondreSupprimer