dimanche 11 mai 2014

OSCAR WILDE - LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY

RESUME:
Dorian Gray est un jeune homme d'une très grande beauté. Son ami artiste peintre Basil Hallward est obsédé par cette dernière et en tire toute son inspiration.
Sa fascination pour le jeune homme le mène à faire son portrait, qui se révèle être la plus belle oeuvre qu'il ait jamais peinte, et qu'il ne souhaite pas exposer : j'y ai mis trop de moi-même. 
Dorian va faire la connaissance de Lord Henry, dit Harry, un ami de Basil.
Conscient de la fascination et de la perversion que ce dernier pourrait avoir pour son idéal de beauté, « cette nature simple et belle », Basil demande à Lord Henry de ne pas tenter de le corrompre. 
Mais Dorian se laisse séduire par les théories sur la jeunesse et le plaisir de ce nouvel ami qui le révèle à lui-même en le flattant : « Un nouvel hédonisme [...] Vous pourriez en être le symbole visible. Avec votre personnalité, il n'y a rien que vous ne puissiez faire ».
Va naître dès lors en lui une profonde jalousie à l'égard de son propre portrait peint par Basil Hallward.
Il souhaite que le tableau vieillisse à sa place pour que lui, Dorian Gray, garde toujours sa beauté d'adolescent. « Si le tableau pouvait changer tandis que je resterais ce que je suis ! ».

MON AVIS : 
Une très belle adaptation du roman en bande-dessinée.
C'est une histoire révélant un personnage particulier: Dorian Gray.
Celui-ci a passé un pacte avec son portrait sur grande toile, que lui a peint un ami : Basil.
Ce pacte consiste en : rester jeune et confier la vieillesse au portrait.
Suite à ce pacte, Dorian, séduit par les théories sur la jeunesse de Lord Henry, va alors s'engager dans une vie de dépravé, de monstruosités.
Il devient prétentieux, inhumain, pousse les gens au suicide, perpétue et commandite des meurtres, sous travers de vivre la jeunesse éternelle.
Que nenni, il est vite rattrapé par son portrait,  qui lui vieillit et porte les stigmates de ses méfaits.
Croyant au repentir qui ne lui redonnera pas sa vieillesse, il meurt de façon misérable.
Au travers de cette histoire, Oscar Wilde, dénonce les travers de la société du début du 
19 ième siècle.

Citations: 
"Réalisez votre jeunesse tant qu'il est encore temps! Surtout ne la gâchez pas par des gens ignorants et vulgaires.
La société civilisée n'est jamais portée à rien croire de négatif,sur le compte des gens riches et séduisants.
Mesdames, il est inutile d'insister, nous gardons notre fortune, pour la beauté et l'élégance.
Les pauvres sont laids et vulgaires, ce n'est pas notre rôle de les entretenir.
S'ils sont pauvres, c'est qu'ils ne travaillent pas assez ou qu'ils dépensent trop.
C'est à force de travailler et d'épargner, que l'on peut collectionner, Mr Gray.
Comme tout cela est curieux, on dirait que tous ces trésors sont un moyen d'oublier, de fuir quelque chose. Peut-être même de cacher quelque chose."

MA NOTE :4/5

1 commentaire:

  1. J'adore le roman, je note les références de cette BD que j'ai très envie de lire

    RépondreSupprimer