samedi 9 août 2014

CECILIA SAMARTIN - LA PROMESSE DE LOLA

RESUME:
Sebastian est âgé d’une dizaine années. Né avec une malformation cardiaque, il est exclu des jeux de son âge et subit à l’école les railleries de ses camarades.
Sa mère, de surcroît, se montre autoritaire et hyper protectrice. Son seul havre de réconfort, il le trouve auprès de sa grand-mère, Abuela Lola, à qui il rend visite tous les soirs après la classe.Mais, un jour, Sebastian la trouve chez elle, inanimée. Abuela Lola est alors emmenée à l’hôpital où, à son chevet, elle voit sa famille réunie pour la première fois depuis bien longtemps.Prenant conscience que les liens entre chacun sont distendus, Lola décide d’enfreindre la promesse qu’elle avait faite à ses enfants : elle se remet à cuisiner.Les bons plats qu’elle leur prépare – tous issus de la tradition sud-américaine – sont aussi le prétexte pour Lola d’évoquer un certain événement familial. Et ainsi de ressouder les siens…En bonus, les meilleures recettes d’abuela Lola sont reproduites dans une brochure offerte avec le livre.

MON AVIS :
Un roman chaleureux, embaumant les bonnes odeurs des plats préparés par Abuela Lola dont la couverture pétillante reflète bien le contenu enchanteur de ce roman.
Abuela Lola est la grand-mère d'un petit garçon Sebastian, atteint de malformation cardiaque.
Celle-ci a l'interdiction de cuisiner depuis l'incendie de sa maison. Mais suite à une
hospitalisation, Abuela Lola, décide de cuisiner de nouveau et de modifier certains éléments
de sa vie.
C'est ainsi que nous entrons dans cette histoire savoureuse, culinaire et familiale.
Car autour des ces plats cubains, Abuela Lola arrive à redonner un sens au mot famille, pour
ses enfants, dispersés et empêtrés dans leur vie quotidienne, leurs rancoeurs et leurs soucis.
Autour de la table d'Abuela Lola, dans la petite maison, c'est une famille qui va se reconstruire,
prendre le temps de vivre, d'apprécier les histoires des origines de la famille racontées par
Abuela Lola et permettre à chacun de redonner un sens à sa vie.
C'est un don d'amour par la cuisine, qu'elle transmet et nous y suivons toute la palette des
émotions que vont susciter la confection de ses plats familiaux.
Le tout agrémenté par les excellentes recettes de Lola tel le Mofongo, en font un roman vivant
et pétillant.


Je remercie beaucoup Clémence et les Editions l'Archipel, pour la poursuite de la découverte des oeuvres de Cécilia Sanmartin, dont j'avais déjà apprécié 'Le don d'Anna'.


MA NOTE: 5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire