mercredi 7 janvier 2015

BERGSVEINN BIRGISSON - LA LETTRE A HELGA

RESUME:
« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse – combien tardive – de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible.
Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage.
Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.

MON AVIS:
Un roman islandais, dont le narrateur nous raconte son histoire d'amour inachevée.
Inachevée car Bjarni écrit à la fin de sa vie une longue lettre, à Helga, qui fut l'amour de toute sa vie, mais avec qui il ne vécut jamais, car déjà marié, et homme d'honneur.
Il nous décrit à travers ses lettres envers la défunte, tout l'amour qu'il lui portait, mais également l'amour de sa vie d'éleveur de moutons, la vie des fermiers islandais, leurs difficultés et leurs joies.
Ce récit est pour moi plus une description de la vie quotidienne des fermiers islandais, qu'une ode à l'amour et malgré l'intérêt qu'il m'a suscité, j'attendais plus profondeur dans sa confession amoureuse.

MA NOTE: 3/5

Merci aux Matchs de la rentrée littéraire 2013 pour cette découverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire