samedi 21 février 2015

GRAND PRIX DES LECTRICES - ELLE 2015

Ayant la chance de faire partie des jurés du prix Littéraire Elle 2015, voici mes avis sur les livres de cette grande aventure :

*Kobra de Deon Meyer(Févr.2015)
Un roman policier agréable, une bonne lecture pour des vacances et se détendre.
L’histoire est intéressante, on apprend sur la vie quotidienne en Afrique du Sud.
Le syle est clair, dynamique, le suspens bien distillé, nous donne envie d’en savoir plus.
C’est pour moi la première découverte de cet auteur, et c’est une réussite même si je préfère les romans policiers historiques.

*Une constellation de phénomènes vitaux d'Anthony Marra (Févr.2015)

*Les inoubliables de Jean-Marc Parisis (Févr.2015)
Ce récit retrace le destin de cinq enfants juifs, réfugiés en Dordogne et qui malheureusement sont mort à Auschwitz.
L’auteur, tel un archéologue et historien, effectue des recherches et retrouve des témoignages sur ces cinq enfants, inoubliables, dont un a survécu à la rafle.
Le tout est très bien documenté, le style pudique et respectueux, rendant hommage aux
Protagonistes de ce village de Dordogne, cher à l’auteur.
Un beau récit, tout en émotion et finesse, qui se lit facilement.

*Vongozero de Yana Vagner (Janv.2015)
Une histoire polaire, passionnante car le suspens est présent à chaque instant, comment nos héros vont-il s'en sortir dans leur périple de survie ? La vie à Moscou, la description des relations humaines, lors d' évênements graves comme une épidémie, sont décrites avec finesse.
Le tout faisant une histoire intéressante et passionnante.
Citation: p106 " ...En oubliant que n'importe quelle connaissance peut se transformer un ennemi farouche pour peu que l'on possède quelque chose dont elle a réellement besoin".

*Derrière la grille de Maude Julien (Janv.2015)
Un témoignage choc sur l'enfance et adolescence maltraitée de l'auteur.
Maude a en effet été la victime de l'emprise de la part de son père "l'ogre".
C'est une catharsis de pouvoir exprimer ses années de solitude, souffrances physiques et mentales, imposées par son père et sa mère, qui voulaient en faire leur objet, afin de devenir un être supérieur.
C'est difficile à lire tant c'est triste et cruel, mais en même temps un témoignage à diffuser pour que cela n'arrive plus.
Citations: " Je me sens comme les canards de la mare , avec une aile que mes parents veulent longue et belle, et l'autre coupée jusqu'au sang.
Dans l'emprise, il y a un prédateur,.... Les autres ne sont que des instruments ou des obstacles....La voie est libre pour la destruction de la victime et sur tous les plans: physique, intellectuel, relationnel, social"

*L'homme de la montagne de Joyce Maynard (Janv.2015)
Une histoire intéressante sur les enquêtes policières avant l'étude d'ADN, ainsi qu'une étude psychologique sur une famille américaine.
Comme à son habitude Joyce Maynard nous narre d'une écriture fluide, cette histoire qui se lit vite et qui est intéressante.

*Constellations d'Adrien Bosc (Déc. 2014)
Une très belle découverte de destins de personnes ayant contribué à l'industrie comme l'inventeur de la montre Disney.
Un bel hommage à ces destins brisés avec une écriture fluide, dynamique, joyeuse.

*Mon année Salinger de Joanna Smith Rakoff (Déc.2014)

Une idée intéressante sur le quotidien d'une assistante littéraire, mais qui ne m'a pas convaincue car je n'y ai pas trouvé: les trucs et astuces pour reperer un best-seller, comment conserver le goût de lire malgré les piles à lire etc.

-Le village de Dan Smith (Déc. 2014)
Un policier intéressant et prenant. Une fois ouvert, nulle envie de le refermer.
Pour une lectrice non amatrice de policiers, je suis agréablement surprise par toutes ces belles découvertes du Grand Prix.
J’ai appréciée dans cette histoire, l’imbrication historique de la Russie communiste et l’intrigue policière habilement menée.
Pas de répit au cours de cette traque, dans le froid Russe, où on vit avec Luka, on traque ce tueur impitoyable, afin de protéger le Village.
C’est un très bon roman, doublé d’une dimension historique très intéressante.


*Le violoniste de Mechtild Borrmann (Nov. 2014)
Un policier historique qui m'a permis de découvrir le goulag et cette époque de la Russie.

* Prières pour celles qui furent volées de Jennifer Clément
(Nov. 2014)
Un roman témoignage sur les enlèvements de jeunes femmes au Mexique et la toute-puissance des narco-trafiquants.


* Molière à la campagne d'Emmanuelle Delacomptée(Nov/2014)
Une histoire intéressante, rafraîchissante et spontanée sur les débuts d'une professeur, dans un collège rural. On y découvre les difficultés rencontrées ainsi que les joies procurées.


* La faute de Paula Daly(Oct. 2014)
Ce roman classé dans la catégorie policier, est pour moi, un policier psychologique
L’intrigue est courante, basée sur la disparition d’un enfant.
Les deux héroïnes : Lisa et Kathy, ont des vies et niveau sociaux opposés.
Cependant, quand Lucinda, devant dormir chez Lisa disparaît, se met en place un suspens qui vous accroche au roman.
On y voit alors les réactions de chacune face à cette épreuve, des pans de vie et de personnalité qui se dévoilent au grand jour, distillant petit à petit des indices au lecteur.
Ces indices sont subtilement semés, ce qui maintient un bon suspens, qui permet au lecteur de suivre des fausses pistes jusqu’au dénouement final.
C’est bien écrit, intéressant de par le thème traité , se lit d’une traite, et permet de passer un très bon moment de lecture.


* La robe de Hannah de Pascale Hugues (Oct.2014)
Un documentaire original, dont le thème part de la rue où habite l’auteur, pour retracer un pan de l’histoire de Berlin.
Grâce à un important travail de recherche, de documentation, d’entretiens, l’auteur restitue au lecteur l’histoire d’une rue de Berlin, vivante au fil des ans, traversant la guerre et l’évolution de la société.
Malgré cet important travail de documentation, l’histoire ne m’a cependant pas tenue en haleine.


Car pour moi, les histoires personnelles relatées ne sont pas reliées entre elles, par l’évolution du quartier où est situé la rue, ce qui aurait donné ; à mon sens, du souffle au documentaire et attiré, les lecteurs comme moi qui ne sont habituellement pas avides de document.

* Flora de Gail Godwin (Oct. 2014)
Flora est un roman double dans les sens où deux héroïnes tiennent l’histoire : Flora et Helen.
Sur fond de fin de 2e guerre mondiale, Flora , vient faire la baby-sitter d’Helen, 11 ans durant un été.
Durant, cet été les personnalités des deux jeunes femmes vont se dévoiler : Flora, douce et simple de cœur, tolérante, naïve parfois, et bienveillante. Helen, entrant dans l’adolescence et ayant un sentiment de puissance et de supériorité sur Flora.
C’est la rencontre entre les deux qui nous est raconté, par une vieille dame : Helen qui revient sur son passé, et sur la façon dont celui-ci a influencé son avenir.
C’est intéressant par le côté psychologique et l’étude de personnalité.
Cependant, malgré un style d’écriture fluide ; cela ne m’a pas accroché car je n’y ai pas trouvé, de la vivacité, de l’intrigue et des rebondissements.

* L'oubli d'Emma Healey (Sept 2014)
Ce roman classé dans la catégorie policier, de par son enquête interne à une famille, n’est pas vraiment un roman policier au sens pur.
C’est pour moi, un roman à intrigue psychologique fine, où l’auteur arrive avec subtilité à nous faire entrer dans le cerveau de Maud, et de suivre avec elle la lente ascension de la maladie d’Alzheimer. Cette mainmise de la maladie sur sa vie quotidienne est difficile car Maud enquête également sur les circonstances de la disparition de sa sœur Elisabeth, au lendemain de la 2e guerre mondiale et il est difficile de distinguer ce qui est signe de ténacité sur une idée ou signes de vieillesse.
L’auteur réussit à nous faire vivre au quotidien, cette lente découverte de la maladie à la fois par les proches et les questionnements de Maud, qui se sent gênée de ses égarements.
C’est bien écrit, le suspens est là, c’est vivant, poignant, respectueux pudique  quand Maud se perd ou mélange les épisodes du passé et du présent, en se demandant ce qui lui arrive.
Les retours dans le passé sont intéressants et permettent de mieux comprendre les difficultés du rationnement, entre autres.
Les proches de Maud, sa fille et sa petite-fille son touchants dans leur envie de protéger l’aïeule et de faire abstraction de ses bizarreries.
C’est un bon roman que je recommande et dont je vais suivre l’auteur.

* L'exception d' Audur Ava Olafsdottir (Sept 2014)
Un roman islandais qui nous permet de plonger au coeur des journées polaires où le soleil se lève à 11h et se couche vers 15h.
Nous voici immergé dans l’histoire personnelle et familiale de Maria, Floki et leurs deux enfants.
Floki quitte Maria à l’aube d’une nouvelle année pour un autre Floki.
L’intrigue démarre ainsi, et nous voilà à la suite de Maria, aux prises avec l’échec de son couple, le retour sur elle-même, la tristesse de l’incompréhension, et des jumeaux à gérer.
Perla, sa voisine, naine, conseillère conjugale et  écrivain de surcroît vient lui apporter son aide psychologique et son amitié.
On découvre au fil de cette lecture, un pays l’Islande, les Islandais, leurs coutumes de vie, d’alimentation, les rapports entre hommes-femmes, la place de chacun dans la société ainsi que les particularités de chacun : homosexualité, nanisme, tendance dépressive.
L’écriture est douce, juste, empreinte de saveurs polaires et nous permet d’avoir une agréable lecture sur ces fils ténus de la personnalité et l’âme des humains.
C’est une bonne lecture dont j’ai particulièrement aimé la fin qui donne le piquant nécessaire à cette histoire.
Citations : "Sauf à attirer les autres, on se retrouve tout seul à pleurer dans son coin.
Ne le prends pas en mauvaise part, mais je dois être conséquent avec moi-même.
Pardonne-moi mais je l'aime. Tu es lar dernière femme de ma vie.
Tu es l'exception de ma vie dit-il."


* L'oural en plein coeur  d'Astrid Wendlandt  (Sept 2014)                           L’Oural en plein cœur est un témoignage sur la vie dans les régions reculées et peu touristiques de la Russie, en particulier l’Oural.
L’auteur ayant des origines slaves et aimant la Russie, y retourne après 15 ans d’absence, en vue d’y retrouver un ancien amour.
Mais la vie a changé et d’autres chemins s’offrent à elle lui permettant de satisfaire sa soif de découvertes de ces régions reculées.
On y découvre avec elle des régions parfois hostiles au niveau géographique, difficiles d’accès, mais où les habitants sont ouverts, accueillants, à la recherche d’une autre vie, au plus près de la nature.C’est une aventure à la fois humaine, pour la recherche de soi, pour Astrid, et ethnologique, pour la découverte des habitants, de leurs coutumes, croyances qui permet d’avoir une vision réelle et concrète de ces contrées méconnues.
C’est intéressant, bien écrit, et cela donne envie de lire son ouvrage sur les Nenets :
« Au bord du monde , Une vagabonde dans le grand Nord sibérien »
Citations : "On ne choisit pas ses coups de foudre.
On croit toujours qu'on n'y arrivera plus mais le désir de vivre est plus fort que tout."

*Les douze tribus d'Hattie d'Ayana Mathis
Un roman que j'avais déjà lu et adoré 

*Dire adieu de Sophie Avon

Un court roman sur l'amour filial, la difficulté de continuer sa vie, face à sa perte.
L'auteur revient sur la vie familiale, les relations mère-fille, avec une mère à tendance dépressive. Mais lorsque l'être aimé n'est plus, la souffrance filiale est là, et l'auteur, nous décrit avec des mots ciselés, la douleur vécue.
C'est un roman intimiste, où l'auteur met à nu ses sentiments et rédige un hommage à sa mère.

*Ecoute-nous de Liz Coley

Paru également aux Editions France Loisirs avec le titre : Angie, 13 ans, disparue...
Un policier qui a pour thème principal:les troubles dissociatifs de l'identité suite à des traumatismes : kidnapping, séquestration, viol, violences, pédophilie, inceste...
Angela kidnappée à 13 ans, arrive à se sauver à 16 ans, et revient chez elle. Par chance, les parents n'ont pas déménagé, mais la reprise dans la vie normale, va être un long parcours difficile, où elle va devoir face à ses multiples personnalités, développées tout au long de sa séquestration.
On suit tout le chemin parcouru, la force et le courage, qui la motive, à faire la lumière, sur tout ce passé, ces traumatismes violents et destructeurs, qui empêche de grandir normalement.
C'est un roman psychologique, intéressant, rythmé.

*Fenêtre sur crime de Linwood Barclay
Un auteur que je découvre à travers ce roman.
J'ai été embarquée dans cette histoire à rebondissements, à tiroirs multiples,où les pistes se multiplient.
Le style est rythmé, les actions s'enchaînent.
L'auteur manie habilement les codes du roman policier et du thriller, associés au contexte des nouvelles technologies, pour en faire une histoire haletante, passionnante.
En conclusion, c'est la nuit blanche assurée, pour atteindre la fin de l'histoire où l'ultime rebondissement est de taille.

*Malabourg de Perrine Leblanc
Glaçant et dérangeant sont les mots qui me viennent après avoir refermé ce livre.
Roman ou polar ? Un peu des deux.
Malabourg est un gros village canadien situé dans le nord du pays. Le froid et la glace sont omniprésents. 
Geneviève, jeune fille de 17 ans, apprend qu'elle est enceinte et se confie
à sa meilleure amie. Si elle ne révèle pas le nom du père de l'enfant à
son amie, celle-ci va le découvrir et sera horrifiée par la révélation.
Le cauchemar démarre assez vite par le meurtre de Geneviève puis par deux autres.
La tension monte ainsi qu'une impression de malaise qui gagne le lecteur.
Comment rester insensible face à ses assassinats décrits de manière si réaliste ?
Ce roman prenant au départ engendre ensuite une sensation de malaise : on ne peut rester
insensible au sort des jeunes filles assassinées. Mina, qui sait beaucoup de choses, est aussi
obligée de se cacher et de ruser face au monstre qui tue.
La force de ce livre tient aussi au réalisme et au sentiment de dégoût provoqué par l'assassin.
Surprise et plutôt déçue. Les personnages ne sont pas attachants et l'écriture trop simple.

*L'institutrice d'Izieu de Dominique Missika
Ce document relate l'histoire de celle que l'on appelle "maîtresse"ou mademoiselle Gabrielle dans la "colonie", jeune institutrice récemment diplômée, qui cherche un poste dans sa région .
Suite à ses multiples demandes on lui en propose un dans la colonie.
On lui chuchote que les enfants sont juifs et étrangers, cachés là pour quelque temps.
Aux alentours c'est un secret de polichinelle, jusqu'au jeune préfet qui fournit tables et tableau noir.
Document bouleversant sur la vie de cette jeune femme discrète et effacée qui ne comprend pas cette guerre si loin d'elle, jusqu'à l annexion de la zone Sud par les allemands.Elle ne pose pas de questions,
fait son travail jusqu'aux vacances de Pâques 1944 où la terre s'effondre sous elle comme elle disait.
On la suit alors fermée et brisée, seule avec ses souvenirs. Elle ne sait rien , ne sait pas ce que son devenus les enfants.
Jusqu'au jour où l'on reparle du capitaine Klaus Barbie.
Arrive ensuite le procès,où elle va apprendre le terrible destin des enfants et des personnes les accompagnant et enfin témoigner .
Ce document permet de re(découvrir)l'histoire sombre de cette colonie au travers de cette femme hantée jusqu'au bout.

*Quatre murs de Kethevane Davrichewy
Un roman choral où le thème traité est celui d'une histoire familiale.
Comment des tensions sous-jacentes familiales trouvent leur écho au cours d'une retraite dans la maison de famille.
L'auteur nous emmène dans cette intimité familiale, par le biais d'une écriture ciselée et fine et effectue la reconstitution de ce puzzle familial.
L'écriture est belle, attachante, mais il a manqué pour moi du souffle et du réalisme dans cette histoire.

à suivre ...

16 commentaires:

  1. Ah bravo, je te passe le relais avec grand plaisir alors. Et je suivrai ton aventure.

    RépondreSupprimer
  2. Chouette, je vais pouvoir suivre l'édition 2015 ! Tu es donc du jury de septembre, c'est ça ?

    RépondreSupprimer
  3. Et moi je finis l'aventure avec les résultats le 5 juin du prix ELLE 2014 Je suivrais ton expérience. J'étais aussi du prix ELLE 2011

    RépondreSupprimer
  4. @Valérie,Marie, Martine: Merci pour vos messages. Je fais bien partie du jury de Septembre.J'ai hâte de connaître les résultats le 5 Juin pour le prix Elle 2014.

    RépondreSupprimer
  5. Je faisais partie du Jury 2014. Ca fait bizarre de voir que ça continue et que le Prix 2015 est déjà lancé. Je te souhaite de belles lectures et de belles rencontres! "Les douze tribus d'Hattie" est dans ma LAL.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai fait partie du jury 2013, je te souhaite une belle expérience littéraire !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour, je fais aussi partie du jury cette année, je sélectionnerai pour décembre, alors choisis bien ce que nous allons lire en septembre ! Pour l'occasion, je me lance dans un blog. Si tu le souhaites, tu peux me rendre visite à cette adresse : http://lireoudormirilfautchoisir.over-blog.com/. Les autres y sont aussi invité(e)s bien sûr !
    Page 86

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, je découvre votre blog... merci pour ces premiers avis comptant pour le Grand Prix des Lectrices ELLE. Je fais partie du jury du mois d'Avril et j'ai hâte de recevoir fin juillet les trois premiers sélectionnés du jury de septembre. Je vais suivre avec attention et plaisir votre blog. Etes-vous sur Twitter ? Bonne journée :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme,
      comme vous, je fais partie du jury cette année. Je suis en train d'essayer de créer un groupe facebook qui s’appellera "Grand Prix des Lectrices de ELLE 2015". Pour le créer, il faut ajouter des membres dès le départ, sinon ça ne fonctionne pas. Si vous avez un profil facebook, pouvez-vous s'il vous plaît me contacter grâce au formulaire de mon blog pour que nous échangions nos pseudos et que je puisse vous ajouter ?
      Cordialement.

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Je viens de voir votre message. J'ai bien une page FB mais perso mais je trouve l'idée excellente de vouloir créer une page spéciale "Grand Prix des Lectrices de Elle 2015", je suis partante mais le mieux c'est que je crée une page pro. Pouvez-vous me tenir au courant de l'avancé de ce projet. Vous pouvez me retrouver sur Twitter @Florence31000.

      Cordialement. Florence

      Supprimer
  9. Bonjour. Je fais également partie du jury d'avril. J'ai hâte de recevoir la première sélection. Savez vous si il y aura un partage entre les jurés via Facebook comme l'année dernière?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme,
      comme vous, je fais partie du jury cette année. Je suis en train d'essayer de créer un groupe facebook qui s’appellera "Grand Prix des Lectrices de ELLE 2015". Pour le créer, il faut ajouter des membres dès le départ, sinon ça ne fonctionne pas. Si vous avez un profil facebook, pouvez-vous s'il vous plaît me contacter grâce au formulaire de mon blog pour que nous échangions nos pseudos et que je puisse vous ajouter ?
      Cordialement.

      Supprimer
    2. Bonsoir
      Le lien vers votre blog n'est pas actif et je ne le trouve pas via Google

      Supprimer
    3. Désolée, ça y est mon navigateur a bien voulu me mener jusqu'à vous. Je vus ai envoyé mes coordonnées via le formulaire de contact. A bientôt !

      Supprimer
    4. Bonjour Anonyme, je n'ai pas reçu vos coordonnées... pourtant le formulaire de contact de mon blob a l'air de fonctionner. Pouvez-vous réessayer ?
      Merci à Sophie de nous laisser abuser de cet espace de commentaire...
      Avez-vous choisi les livres pour Septembre ?
      A bientôt

      Supprimer
  10. Bonsoir!
    Je suis aussi jury des lectrices Elle 2015, je n'ose pas lire vos avis sur les livres que je viens de recevoir, de peur d'être influencée mais je garde votre page en favori pour venir lire ensuite !
    Je suis jury de décembre.

    S'il y a un groupe FB je veux bien être contactée, je suis inscrite sur mon nom et prénom (voir adresse mail)

    Alice

    RépondreSupprimer