vendredi 18 septembre 2015

CATHERINE CHANTER - LA OU TOMBE LA PLUIE


RESUME :
Entre dystopie, thriller et fable écologique, un premier roman obsédant plébiscité par les éditeurs du monde entier.
Accusée du meurtre de son petit-fils, Ruth est assignée à résidence dans sa propriété, La Source. Enfermée, rejetée de tous, elle entreprend de reconstruire le puzzle de la tragédie qui a détruit son mariage et sa famille.Ruth et Mark, un couple à l’orée de la cinquantaine, quittent Londres pour fuir leurs souvenirs et reconstruire leurs vies. Ils emménagent à La Source, la maison de leur rêve. Rapidement, le monde est en proie à une sécheresse hors du commun qui épargne mystérieusement leur propriété. Ruth et Marks’attirent la jalousie de leurs voisins agriculteurs, la curiosité du gouvernement mais aussi le fanatisme d’une secte, La Rose de Jéricho, dirigée par une femme, Amelia. Ses membres s’insinuent dans la vie de Ruth et Mark, de leur fille, Angie, et de leur petit-fils, Lucien. L’emprise d’Amelia sur Ruth grandit de jour en jour, au grand désarroi de Mark. Les relations s’enveniment entre les habitants de La Source, la tension monte et atteint son point culminant avec un crime odieux : Lucien est retrouvé noyé dans une mare de la propriété. Le meurtrier de Lucien se cache parmi ses plus proches confidents, Ruth en est sûre. Seule dans cette enclave, elle se décide à affronter ses plus grandes peurs pour comprendre ce qu’il s’est passé à La Source.

MON AVIS :
Un premier roman captivant.
En effet, l’histoire est simple et morbide : l’assassinat d’un enfant, mais le contexte est original : une ferme qui est le seul endroit où la pluie tombe et une galerie de personnages étranges.
Le décor est planté, et l’on suit alors l’héroïne Ruth, dans sa quête de la vérité sur la mort de son petit-fils : Lucien.
Cette recherche au sein de ses souvenirs, va faire refluer à la surface, des pans de son histoire personnelle ainsi que de ses proches, nous permettant de comprendre comment elle a pu se laisser rassurer et absorbée par une secte ‘La Rose de Jéricho’.
On y découvre également toute une palette de thèmes tels que l’enrichissement monétaire de la secte par la vente de produits dérivés liés à la ferme dite ‘La Source’ ; comment les relations sociales et personnelles entre les personnages : Mark, Ruth, Amélia et les sœurs, Angie, les gardes évoluent, se désagrègent , se forment, comment envisager l’avenir.
L’auteur réussit avec habilité à transcrire cette palette psychologique, alliée à du suspens, de fausses pistes que l’on en arrive à soupçonner tout le monde, servit par une écriture fluide, rythmée,à nous donner des angoisses et un excellent moment de lecture.

MA NOTE :5/5

1 commentaire:

  1. Thanks for writing such a good article, I stumbled onto your blog and read a few post. I like your style of writing. Dyed Fabric

    RépondreSupprimer