samedi 21 janvier 2017

JEAN-MARC CECI - MONSIEUR ORIGAMI

RESUME :
À l’âge de vingt ans, le jeune Kurogiku tombe amoureux d’une femme qu’il n’a fait qu’entrevoir et quitte le Japon pour la retrouver. Arrivé en Toscane, il s’installe dans une ruine isolée où il mènera quarante ans durant une vie d’ermite, adonné à l’art du washi, papier artisanal japonais, dans lequel il plie des origamis. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive chez Kurogiku, devenu Monsieur Origami. Il a le projet de fabriquer une montre complexe avec toutes les mesures du temps disponibles. Son arrivée bouscule l’apparente tranquillité de Monsieur Origami et le confronte à son passé. Les deux hommes sortiront transformés de cette rencontre. 
Ce roman, d’un dépouillement extrême, allie profondeur et légèreté, philosophie et silence. Il fait voir ce qui n’est pas montré, entendre ce qui n’est pas prononcé. D’une précision documentaire parfaite, il a l’intensité d’un conte, la beauté d’un origami.


MON AVIS :

Un roman court, qui se lit vite, mais qui est raffiné et poétique.
Il nous conte l'histoire de Mr Origami, venu du Japon en Italie, à la recherche de l'amour de sa vie, aperçu au Japon.
Dans ses bagages des pousses de mûrier, pour continuer à fabriquer des washi et des origami.
C'est un voyage au Japon, que nous faisons, tant dans la forme littéraire, que dans le stylé, épuré, poétique,
Une atmosphère calme, sereine, se dégage de la lecture et nous amène également à la réflexion sur soi et le monde qui nous entoure ;" à quoi sert-il d'avoir si être nous manque?"
Au final, c'est une lecture agréable, un joli conte, zen et japonais, qui me fait penser à "Soie" d'Alessandro Barricco, dans le style.

MA NOTE : 4/5


Citations:
"Je passe mon temps à une activité dont personne ne voit l'utilité.
C'est sans doute ce que l'on appelle une passion.
On ne peut comprendre où l'on va, si l'on ne sait d'où on vient.
A quoi sert-il d'avoir si être nous manque.
Washi signifie : papier de la paix et de l'harmonie."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire