samedi 24 janvier 2009

DAVID BALL - LA PRISONNIERE DE MALTE


DAVID BALL - LA PRISONNIERE DE MALTE


RESUME
XVIe siècle, au cœur de la Méditerranée. Caillou stérile posé au centre de lignes maritimes stratégiques, entre l'Occident chrétien et l'Orient ottoman, Malte, dirigée par l'ordre des Chevaliers de Saint-Jean, va bientôt devenir le théâtre d'un affrontement sans précédent. Inconscients du drame qui se prépare, Nico, dix ans, et sa sœur aînée Maria jouent sur les falaises abruptes de l'île lorsque des corsaires turcs s'emparent du jeune garçon. Malgré la résistance acharnée de sa sueur, Nico est entraîné sur leur bateau avant d'être vendu comme esclave à Alger. Ayant vu son frère bien-aimé enlevé sous ses yeux, Maria voue désormais une haine féroce aux Chevaliers de Saint-Jean qui n'ont rien fait pour sauver Nico. La jeune fille rêve de quitter son île et d'échapper à Dun Salvago, prêtre cupide aux pulsions incontrôlables. Patiemment, la fière Maria attend le moment où elle pourra enfin se venger de son bourreau et, surtout, partir sur les traces de son frère... Des ruelles étroites de La Valette aux bouges d'Alger en passant par les cales sombres des galères et les somptueux palais de Soliman le Magnifique, La Prisonnière de Malte est une histoire étourdissante de passion, d'amour et de courage.

MON AVIS :
Un roman EXCELLENT même si il fait 1000 pages.Mais ce sont 1000 page qui se dévorent !!!
C'est un roman sur l'orient , bourré de rebondissements, d'intrigues et qui mêle aussi des pages tirées de l'encyclopédie de "Darius", historien ottoman.
Cette lecture a été pour moi, un pur moment de plaisir et il fait partie de mes livres cultes.

MA NOTE : 5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire