jeudi 25 juin 2020

LAURENCE PEYRIN - LES JOURS BRULANTS

RESUME :
Pourquoi une épouse amoureuse, une mère aimante, décide-t-elle de disparaître ?
À 37 ans, Joanne mène une vie sereine à Modesto, jolie ville de Californie, en cette fin des années 1970. 
Elle a deux enfants, un mari attentionné, et veille sur eux avec affection.
Et puis… alors qu’elle rentre de la bibliothèque, Joanne est agressée. 
Un homme surgit, la fait tomber, l’insulte, la frappe pour lui voler son sac. Joanne s’en tire avec des contusions, mais à l’intérieur d’elle-même, tout a volé en éclats. 
Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. 
Son mari, ses enfants, ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur.
Alors elle s’en va. Laissant tout derrière elle, elle monte dans sa Ford Pinto beige et prend la Golden State Highway. 
Direction Las Vegas.
C’est là, dans la Cité du Péché, qu’une main va se tendre vers elle. Et lui offrir un refuge inattendu. 
Cela suffira-t-il à lui redonner le goût de l’innocence heureuse ?$

MON AVIS :

Une très belle histoire de résilience . On suit Joanne, qui suite à une agression, perd pied dans la vie quotidienne, la vie tout court, et refuse de travailler sur l'acceptation de cette agression. 
Sa culpabilité et sa honte, l'amène à quitter tout : famille, amis, logement, activités; pour ériger des barrières mentales à ce cataclysme intérieur, qui la détruit. 
Sa fuite et sa cache est longue, elle est perclus de douleurs physiques et mentales, mais l'amour va la rejoindre et lui permettre d'accepter l'impossible et d'à nouveau s'accepter, sans honte ni culpabilité.
Une belle galerie de personnages, aux histoires personnelles différentes, suivent le parcours de Joanne, et nous fait réfléchir sur l'apparence qu'ont les personnes que l'on peut rencontrer.
Chacun cache ses souffrances ou ses bonheurs, derrière un visage impassible.
Une lecture agréable, comme sait si bien nous les offrir Laurence Peyrin !

MA NOTE : 5/5

samedi 13 juin 2020

FABIENNE BETTING - LA THEORIE DES POIGNEES DE MAINS


RESUME : 
Qui n'a pas eu vent de la théorie des poignées de mains ou des degrés de séparation ?
Selon cette idée, il ne nous suffit que de quelques connaissances pour relier n'importe qui dans le monde.
Un jeune doctorant, Antoine Cavallero, s'est mis au défi de nous le démontrer.
Un véritable tour du monde l'attend. Et qui ne sera pas de tout repos !

Antoine Cavallero, jeune étudiant en statistiques, a choisi pour son doctorat un sujet peu conventionnel : la Théorie des poignées de main, ou l'idée selon laquelle nous connaissons tous quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un... pouvant nous relier à n'importe quel individu sur notre planète via six degrés de séparation. 
Mais ce séduisant postulat est-il exact ? 
C'est ce qu'Antoine s'est mis en tête de prouver.
Alors qu'il présente ses recherches à l'occasion d'un colloque, un grand professeur, irrité par son arrogance, le met au défi de mettre sa théorie en pratique. Antoine devra retrouver un individu choisi au hasard et démontrer que seules cinq personnes les séparent.
Piqué au vif, l'étudiant accepte et se lance à corps perdu dans un tour du monde fou et trépidant qui le mènera de Corfou à Bari en passant par Hô Chi Minh-Ville, Atlanta et Genève.

MON AVIS : 
Un roman rafraîchissant qui se lit tout seul ! On est plongés dans les aventures d'Antoine, mis face à un défi surprenant et complexe, qui va l'emmener autour du monde, et à l'intérieur de lui-même.
C'est de la lecture pour s'évader, se détendre, et comprendre aussi la théorie de la propagation.
Il y a du suspens, de la vivacité, de l'humour, de la romance, et une belle histoire au final.
La couverture est superbe et montre bien le contenu et Antoine partant à travers le monde, pour retrouver les cinq maillons humains qui le relie à une personne inconnue.
A lire pour se détendre et s'évader !

MA NOTE : 5/5

vendredi 12 juin 2020

ANNE-LAURE BONDOUX et JEAN-CLAUDE MOURLEVAT - OH HAPPY DAY




RESUME :.
Après quatre ans de silence, Pierre-Marie se décide à envoyer un mail à Adeline au sujet d'un carnet noir qu'il aurait oublié et dans lequel il cherche à retrouver une petite phrase de trois lignes qui serait, dit-il, un excellent début de roman.
Prétexte évidemment pour reprendre contact après une longue période passée prostré après son « grand malheur » comme il l’appelle. Mais Adeline a bien d’autres projets que de chercher ce carnet. Sa vie est à un tournant puisqu’elle est à quelques semaines de déménager à Toronto avec le nouvel homme qui partage sa vie.
Pourtant la correspondance finit par prendre de l’ampleur, entraînant les deux personnages dans un tourbillon inattendu.

MON AVIS :
Une lecture agréable, rafraîchissante, amusante, que ces aventures intrépides de nos deux héros : Adeline et Pierre-Marie
A travers leur histoire personnelle, la découverte du Canada et des buts cachés du nouveau mari d'Adeline, la personnalité de Pierre-Marie se dévoile et nous les suivons dans leurs parcours.
C'est drôle, tendre, bien écrit, facile à lire et vivant.
C'est une lecture qui m'a bien plu et qui peut se lire séparément ou à la suite de "Et je danse aussi"

MA NOTE : 5/5 



jeudi 28 mai 2020

CRISTINA CABONI - UNE VIE ENTRE LES PAGES

RESUME :
Sofia Bauer, relieuse à ses heures perdues, vit à Rome. 
Son couple bat de l'aile et elle sent son existence lui glisser entre les doigts. 
Passionnée de livres anciens, elle entre un jour dans une librairie et s'y voit offrir un vieil ouvrage contre la promesse de le remettre en état.
Alors qu'elle s'attelle à sa restauration, Sofia tombe sur une lettre manuscrite, dissimulée entre les pages. Celle-ci est signée de la main de la relieuse originale du livre, une certaine Clarice von Harmel, ayant vécu à Vienne au début du XIXe siècle. 

Une femme qui s'est battue pour son indépendance et sa liberté, les payant au prix fort. 
Elle y évoque un fascinant secret que Sofia n'aura alors de cesse de mettre au jour, aidée en cela par Tomaso Leoni, chasseur de livres rares et expert en graphologie... 
Indice après indice, le couple mène une enquête rocambolesque à travers l'Europe et redonne une voix à Clarice, dont le courage et la détermination guideront Sofia sur le chemin de sa nouv

MON AVIS :
Une lecture agréable de ces deux personnages féminins, dont le destin est relié par la lecture et la reliure des livres.
Les personnages sont très vivants et nous font part de leurs ressentis, leurs émotions, leur sens de la vie et leurs valeurs.
Ainsi, l'histoire raconte comment on peut se sortir de difficultés maritales, de société, de basse estime de soi, à travers une passion et un métier : la reliure. Pour se faire, nous partons à la suite de nos héros à travers l'Europe et les siècles.
Le livre en lui-même est agrémenté d'une très belle couverture et reflète bien le sujet ainsi que la douceur des personnages et de l'écriture de l'auteur, à la fois poétique, fluide et entraînante.
En résumé, une agréable lecture et une belle histoire.

MA NOTE : 4/5

lundi 18 mai 2020

MELISSA DA COSTA - TOUT LE BLEU DU CIEL

RESUME :
Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. 
Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. 
À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. 
Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. 
À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

MON AVIS :
Une merveilleuse histoire de résilience, d'amitié, de partage, de douceur et d'amour.
J'ai suivi les aventures au coeur de la nature française et des beaux paysages à travers les émotions de Joanne et Emile, deux écorchés de la vie, que ce soit au niveau santé, moral, sentimental.
Avec finesse et à petites touches, l'auteur nous fait évoluer dans la vie intérieure de Joanne et Emile, de leur découverte interne et émotionnelle, avec la recherche d'un sens à leur vie. On les suit, en savourant la lecture, en réfléchissant sur soi et sur la société.
C'est une lecture évasion, douce, d'évasion, de sentiments, fluide, très bien écrite, qui nous emporte dans son sillage !

MA NOTE : 5/5


dimanche 10 mai 2020

ALBERT CAMUS - LA PESTE

RESUME :
 Naturellement, vous savez ce que c'est, Rieux ?
- J'attends le résultat des analyses.
- Moi, je le sais. Et je n'ai pas besoin d'analyses. J'ai fait une partie de ma carrière en Chine, et j'ai vu quelques cas à Paris, il y a une vingtaine d'années. 
Seulement, on n'a pas osé leur donner un nom, sur le moment... 
Et puis, comme disait un confrère : " C'est impossible, tout le monde sait qu'elle a disparu de l'Occident." Oui, tout le monde le savait, sauf les morts. Allons, Rieux, vous savez aussi bien que moi ce que c'est...
- Oui, Castel, dit-il, c'est à peine croyable. 
Mais il semble bien que ce soit la peste.

MON AVIS :
Un écrivain que je connaissais de nom et dont je découvre l'écriture à travers cette histoire de pandémie et de confinement.
C'est une histoire intemporelle, mêlant les problématiques sanitaires, sociales, gouvernementales et individuelles.
On suit Tarrou, Cottard, Grand, Rieux, à travers cette période difficile physiquement, émotionnellement.
Et cela nous remet en avant que le plus important sont les liens humains, qui sont la vraie richesse, surtout dans le malheur.
C'est bien écrit, rythmée, cela se lit bien, et c'est une belle lecture en période de confinement, pour rappeler où se situe l'essentiel.

MA NOTE : 5/5 

lundi 4 mai 2020

LORRAINE FOUCHET - J'AI FAILLI TE MANQUER

RESUME :
Lise et Cerise n’ont en commun que la rime. 
Tout oppose la mère et la fille. 
D’ailleurs c’est simple, Lise voulait un garçon. 
À la mort d’Axel, mari et père adoré, les deux femmes se retrouvent en tête à tête, et se repoussent comme des aimants réfractaires.
Mais une inconnue s’invite dans l’équation. 
Elle efface tout, même les ressentiments, et apporte d’inespérées retrouvailles. 
Car il n’est jamais trop tard pour s’aimer… 
Dans la famille Venoge, on se déchire avec panache. 
Pourtant, la tendresse est bien là, en embuscade, et lorsqu’elle s’engouffre enfin dans la brèche, elle transforme les années perdues en heures gagnées. 
Lorraine Fouchet nous l’affirme, le bonheur est réservé à tout le monde.

MON AVIS:
Une lecture agréable, touchante, vibrante, empreinte d'air frais marin et d'air chaud du désert.
Comment une mère taiseuse, a du mal à montrer ses sentiments à sa fille, une mère trop possessive, qui a peur du vide que laisse l'enfant qui prend son envol.
C'est l'art et la manière de nous décrire ces écorchés de la vie, ces blessés par des histoires familiales, qui cherchent leur place, et enfouissent leurs sentiments et leurs émotions.
Quand la maladie d'Alzheimer s'y ajoute, c'est d'une façon tendre dont s'occupe Cerise de sa mère, tout en construisant sa propre vie.
J'aime la façon dont sont décrit les personnages de cette histoire, de leur caractère, leurs faiblesses et leurs forces face à l'adversité.
C'est dépaysant, doux et relaxant.
On voyage en Bretagne, en Namibie, on explore de superbes paysages, ainsi que de profonds sentiments.
La couverture, est toute en rondeur, en jolies couleurs, toute douce et qui nous enchante la vue et la lecture.
Un très agréable roman, une lecture qui m'a enchantée et évadée du confinement !

Interview de l'auteur 

MA NOTE : 5/5