mardi 6 mars 2018

MICHAEL URAS - LA MAISON A DROITE DE CELLE DE MA GRAND-MERE

FNALISTE DU PRIX MARCEL AYME 2017
RESUME :
"Giacomo, ne tarde pas.
 Les médecins sont formels, la fin est proche.
"C'est ainsi que notre héros, un jeune traducteur espiègle et rêveur, retourne sur l'île de son enfance, où sa grand-mère est au plus mal. 
Et alors qu'il doit rendre un travail sans tarder, soudain, c'est toute la Sardaigne qui le retient : Maria, sa mère, qui n'a jamais vraiment compris pourquoi son fils adoré l'avait quitté, Mario le père taiseux, l'envahissant oncle Gavino, Manuella l'épicière du village, dont Giacomo était secrètement amoureux quand il était enfant, la jolie dottoresse Alessandra, qui s'occupe de la nonna à l'hôpital, Fabrizio, l'ami d'enfance au corps cabossé et au grand coeur, et, surtout, le mystérieux Capitaine, figure tutélaire et énigmatique..
D'une crique perdue aux ruelles pittoresques que bordent les maisons de couleur, entre une bouchée de dolci et les pastilles miraculeuses du docteur Ignazio, pas de doute, la maison de Giacomo est une île. 
Mais pourra-t-il en repartir ?

MON AVIS :
Une ode à la Sardaigne, île de racines familiales et de ressources du narrateur.
C'est un roman frais et joyeux comme sa très jolie couverture, qui rappelle que les familles italiennes, sont chaleureuses, et que la Sardaigne, est une île de plages, de montagnes.
C'est également la famille, les souvenirs d'enfance avec Nonna, l'oncle, et le déracinement pour suivre sa voie de traducteur.
C'est doux, joyeux, agréable, mais en même temps nostalgique du passé.
Un roman à lire pour aborder le printemps, comme le reflète sa jolie couverture, représentant le village familial Sarde.

MA NOTE : 4/5
Badge Critiques à la Une

dimanche 4 mars 2018

JILLIAN CANTOR - LA VIE SECRETE D'ELENA FABER


RESUME :
x

Autriche, 1938. Kristoff, jeune orphelin viennois, est apprenti chez Frederick Faber, un maître graveur, créateur de timbres, lorsqu'éclate la nuit de cristal. Après la disparition de son professeur, Kristoff commence à travailler pour la résistance autrichienne avec la belle et intransigeante Elena, la fille de Frederick dont il est tombé amoureux.
Mais tous deux sont bientôt pris dans le chaos de la guerre.
Parviendront-ils à échapper au pire ?
Los Angeles, 1989. Katie Nelson découvre dans la maison familiale une riche collection de timbre appartenant à son père.
Parmi ceux-ci, une mystérieuse lettre scellée datant de la Seconde Guerre mondiale et ornée d'un élégant timbre attire son attention.
Troublée, Katie décide de mener l'enquête, aidée de Benjamin, un expert un peu rêveur..
Entre passion et tragédie, à travers les décennies et les continents, ce roman poignant, profondément émouvant et déjà traduit dans neuf langues, lie une des périodes les plus sombres de l'Histoire à un présent plein d'espoir. D

MON AVIS : 
Une histoire agréable et intéressante.
On y suit par alternance, aux Etats-Unis,  l'histoire d'Elena, de Kristoff, de Katie, de 1945 à 1989.
Katie, en plein divorce, son père en maison de soins pour la maladie d'Alzheimer, consulte un philatéliste pour l'estimation de la collection de timbres de son père.
Cette collection  va l'amener à remonter le passé de son père, le retrouver en Allemagne, apprenti chez un graveur de timbres, avec Elena.
Quel est le lien entre Elena et son père ? Comment ont-ils été membres de la Résistance, pourquoi se sont-ils perdus de vue? 
Cette belle histoire vous livrera ses secrets, au fur et à mesure des recherches de Katie, en Angleterre, Allemagne, Etats-Unis.
C'est bien écrit, l'alternance des périodes, à chaque chapitre, nous permet de suivre l'histoire passionnante de nos héros: Elena et Kristoff.
Une belle découverte passionnante, émouvante, de respect, d'amour et de résistance.

MA NOTE : 5/5
Badge Critiques à la Une

jeudi 1 mars 2018

LEÏLA SEBBAR - L'ORIENT EST ROUGE

RESUME:
On va chercher l'aventure, la gloire, l'amour peut-être, la liberté, loin, très loin dans la guerre. 
On fugue en Orient. On donne sens à sa jeune existence en terre inconnue.
Changer le monde, changer de vie dans l'exaltation et la violence avec les Frères et les Soeurs engagés, des semblables, jusqu'à la mort et en assassinant. 
Pour quel Paradis ? Telle est l'énigme de ces années de sang.

MON AVIS :
L'orient est rouge est un recueil de nouvelles écrites par un auteur Tunisien.
C'est un livre choc, violent en émotions et en ressentis, car il explique les facteurs ayant amené des personnes à devenir terroristes et à renier l'être humain.
Quand on devient terroriste, plus rien n'a de valeur, plus rien n'existe, pas d'humanité, de sentiments, de respect de soi et des autres.
A travers ces courtes nouvelles, ces jeunes /moins jeunes hommes et femmes, différents, nous montrent comment on devient une machine de guerre, dévoué(e) à la violence, la tuerie, à engrosser les femmes, tuer la liberté.
C'est très bien écrit, les mécanismes psychologiques décortiqués, et on suit la malheureuse descente aux enfers de ces personnes.
Un livre d'actualité à lire, pour comprendre et se prémunir.

MA NOTE : 5/5

mercredi 28 février 2018

MAYLIS DE KERANGAL - A CE STADE DE LA NUIT

RESUME :
Lampedusa. 
Une nuit d'octobre 2013, une femme entend à la radio ce nom aux résonances multiples.
Il fait rejaillir en elle la figure de Burt Lancaster- héros du Guépard de Visconti et du Swimmer de Frank Perry- puis, comme par ressac, la fin de règne de l'aristocratie sicilienne en écho à ce drame méditerranéen : le naufrage d'un bateau de migrants. 
Ecrit à la première personne, cet intense récit sonde un nom propre et ravive, dans son sillage, un imaginaire traversé de films aimés, de paysages familiers, de lectures nomades, d'écrits antérieurs.
Lampedusa, île de littérature et de cinéma devenue (épicentre d'une tragédie humaine.De l'inhospitalité européenne aussi. Entre méditation nocturne et art poétique A ce stade de la nuit est un jalon majeur dans le parcours littéraire de Maylis de Kerangal. 

MON AVIS : 
Un roman vibrant, chargé d'émotions et de souvenirs du narrateur.
L'écriture est emplie de ressentis, que ce soit à l'annonce du naufrage du bateau et de catastrophe humaine qui s'ensuivit; ou au niveau des souvenirs liés à l'île de Lampedusa.
On y ressent comment dans l'esprit de l'auteur,  les souvenirs heureux liés à l'île changent pour se rappeler de la tragédie.
Un livre court mais chargé en émotions.

MA NOTE : 3.5/5

mardi 27 février 2018

NICOLAS BARREAU - LE CAFE DES PETITS MIRACLES

RESUME :
Une fois encore Nicolas Barreau nous embarque dans une magnifique histoire d'amour, qui nous enseigne que laisser tomber son sac dans le Grand Canal, faire confiance à un vénitien à la beauté ténébreuse et sentir la terre se dérober sous les pieds peut aussi être une chance.
Éléonore Delacourt a vingt cinq ans et aime la dolce vita. 

Elle ne court pas, elle se promène. 
Elle n'est pas impulsive, mais réfléchie. 
Elle ne déclare pas sa flamme, elle préfère en rêver. 
Timide et romantique, elle adore s'évader dans les livres et croit aux présages, petits messagers du destin.
Elle n'a pas hérité de l'intrépidité de sa grand-mère, qui l'a pourtant élevé et lui a légué l'objet qu'elle chérit le plus : une bague en grenats avec une gravure en latin Omnia vincit amor.
Elle n'est a priori pas le genre de fille qui, de but en blanc, vide son compte en banque et, par une froide matinée de janvier, saute dans un train à destination de Venise ! 

Mais parfois la vie est imprévisible et une phrase énigmatique retrouvée dans un vieux livre peut avoir des conséquences inattendues... 

MON AVIS : 
Une histoire agréable et dans la douceur vénitienne.
On est sous le charme des aventures de Nelly, jeune femme douce et timide, tombée sous le charme de Venise, de ses échoppes et du café El settimo cielo, de son histoire, ses habitués, et de ce qui rapproche Nelly de sa grand-mère. 

Nelly est un personnage doux, croyant aux signes du destin et Valentino, un héros vénitien au coeur tendre et joyeux.
Le tout en fait une lecture agréable, empli de gaieté, de romantisme, apportant douceur et chaleur.
A lire pour se détendre et rêver à Venise.

Citations:
"Il pourrait réaliser l'impossible aux côtés de celle qu'il adorait.
Le temps ne s'arrête jamais, seuls nos souvenirs restent. 
Ils nous restent acquis pour toujours."

MA NOTE : 4/5

samedi 24 février 2018

DAVID FOENKINOS - LA TETE DE L'EMPLOI

RESUME :
À 50 ans, Bernard est persuadé que sa bonne petite vie tranquille se déroulera ainsi jusqu'à la fin de ses jours.
C'est sans compter sa femme, qui décide d'un coup de divorcer, et la crise, qui lui fait perdre son emploi.
Sans logement, sans argent, incapable d'avouer son chômage à sa famille, il n'a d'autre alternative que de retourner vivre dans sa chambre d'adolescent, chez ses parents.
Ceux-ci ne semblent pas réjouis de recueillir leur unique rejeton, qui trouble leur vieillesse paisible. Jusqu'à ce que Bernard rencontre la fille d'un quincaillier, aussi perdue que lui...
Comment trouver sa place dans un monde en crise, quand on n'est ni très jeune, ni très beau, quand, finalement, on ne désire que le bonheur ?

Un destin d'aujourd'hui, une histoire drôle et mélancolique.

MON AVIS :
Un livre agréable à lire, qui fait sourire malgré les situations difficiles que rencontre notre héros : Bernard.
C'est une histoire comme tant d'autres : Bernard, quinquagénaire discret, bon employé, mari effacé, se retrouve licencié et séparé de sa femme.
Se retrouvant à retourner vivre chez ses parents, il fait bonne figure et garde tout son chagrin et sa colère en lui.
Jusqu'au jour où au cours d'une soirée, il l'exprime et rencontre Sylvie, qui par son histoire va l'aider à remonter la pente.
J'ai bien aimé, dans cette histoire, l'espoir en l'avenir, le bon fond de Bernard qui n'est pas un mauvais bougre, mais qui est entouré de requins professionnels dans son entreprise, et dont les amis, n'en sont pas.
Bernard, qui malgré sa tristesse, va remonter lentement la pente, se redécouvrir, et entamer une nouvelle vie.
Une agréable lecture, ponctuée d'humour.

MA NOTE : 4/5

Citations:
"Tant que l'on n'est jugé par autrui, on peut conserver sa part de dignité.
La routine, une affection calme que j'adore. Je suis amoureux du quotidien.
J'aime la tendresse, la simple présence de l'autre. 
Le temps qui passe possède une valeur rassurante, une valeur sans laquelle je ne vaux rien.
Parfois, la vie prend la forme d'une impasse de plus en plus étroite et nous finissons par être obligé de faire demi-tour."

vendredi 16 février 2018

JEAN TEULE - ENTREZ DANS LA DANSE

RESUME:
Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement.
Et s'est répandue dans Strasbourg.
De telle sorte que, dans leur folie, beaucoup se mirent à danser.
Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois.
Sans interruption.
Jusqu'à tomber inconscients.
Beaucoup sont morts.
Chronique alsacienne, 1519.

MON AVIS:
Un fait divers de folie et triste en 1519 à Strasbourg raconté par Jean Teulé avec sa verve est intéressant.
Le contexte est intéressant à comprendre:pauvreté, misère totale, restriction de la bourgeoisie et du clergé, obligeant les gens à devenir cannibales et les rendant fous de douleur.
C'est ainsi qu'Enneline, après avoir jeté son nourisson à la rivière pour ne pas le dévorer, s'est mise à danser sans jamais s'arrêter et emporta dans son mouvement de folie, de déraison, de désespoir intense, Melchior, sa femme et d'autres voisins.
Cela suscita des inquiétudes au sein des autorités, mais rien n'y fit.
Un contexte historique intéressant, cependant, je n'ai pas apprécié le roman, car j'y ai trouvé l'écriture trop grossière, ne desservant pas l'histoire.
Il y manque, pour moi, la verve du "Montespan".
La lecture est malgré cela intéressante, pour comprendre comment peut la famine peut transformer les hommes, un quartier, un village.

MA NOTE:3/5
Badge Critiques à la Une

dimanche 11 février 2018

JULIETTE ALLAIS - MARCHE OU LA VIE T'ENSOLEILLE



RESUME :
Le sens de la vie ?
C'est bien la dernière chose qui préoccupe Élodie Garnier !

Elle a déjà tout pour être heureuse : des parents aimants, un métier valorisant, un bel appartement, et surtout Pierre Laurent, LE fiancé dont toutes les filles rêvent - beau, riche et protecteur. 
Pourtant, depuis quelques jours, rien ne va plus ! 
Son boss est complètement "à l'ouest", Pierre Laurent semble plus intéressé par les petits fours que par la nuit de noces... 
Et elle-même commence à se conduire de façon étrange au risque de tout gâcher. Qui va l'aider à y voir plus clair ?
Un soir, le hasard (mais s'agit-il vraiment du hasard ?) la conduit dans une librairie à l'atmosphère chaleureuse. 

Elle feuillette distraitement un livre ancien, le Petit Manuel de Réenchantement, dont la couverture l'a irrésistiblement attirée. Une phrase lui saute aux yeux :
"Vous ne le savez peut-être pas mais tout ce qui vous arrive a du sens..."
Sceptique, elle s'apprête à quitter la boutique lorsqu'une voix grave et profonde la retient : "Aurons-nous le plaisir de vous revoir ?"

L'énigmatique monsieur Wolf vient de faire son apparition.
Élodie est alors loin de se douter que cette mystérieuse rencontre va bouleverser son destin.
Et qu'elle n'est qu'au début d'une promenade initiatique qui va tout simplement l'aider à prendre son envol et la révéler à elle-même.
Car heureusement la vie est toujours de notre côté et nous offre, au moment voulu, tout ce dont nous avons besoin pour avancer...


MON AVIS :
Une jolie histoire accompagnée d'une couverture agréable et pimpante.
On suite l'histoire d'Elodie, jeune femme, tiraillée entre ses aspirations profondes, son éducation et l'envie de faire plaisir à ses parents, conserver son milieu professionnel et préparer un avenir rassurant et conformiste.
Suite à sa rencontre avec le "Manuel du réenchantement" et de son auteur, Mr Wolf, Elodie sera amenée à réfléchir sur sa vie, ce qu'elle veut vraiment, ce qu'elle ne veut pas, et comment y arriver grâce à des outils de développement personnel comme le lâcher-prise, la connaissance de soi et de sa personnalité.
C'est intéressant, facile à lire, et cela nous fait comprendre le domaine du développement personnel, de la psychogénéalogie, la réflexion sur soi-même et nos aspirations.

MA NOTE : 3.5/5
Citations :
Vous ne le savez peut-être pas mais tout ce qui vous arrive à un sens.
C'est un chemin sur lequel chacun et chacune se rencontre avec lui-même et avec la vie.
Pour changer de point de vue, pour se défaire de ce qui l'entrave, pur se rêver autrement, pour se réaliser et s'accomplir, ce que j'appelle le parcours de réenchement.
L'impossible n'existe pas, il n'est qu'une invention de l'inconscient, pour vous empêcher de réaliser qui vous êtes.
Si vous croyez vraiment à quelque chose, et si cela est juste pour vous, alors vous possédez le pouvoir de le rendre réel.
Regarder la vérité en face et ne plus se cacher de sa lumière pour aller plus loin.
Et si le moment était venu pour vous de voir plus clair et d'ouvrir les yeux sur ce qui ne vous convient pas.

Vous êtes important(e), ne laissez jamais personne vous en faire douter.

samedi 10 février 2018

CHRISTOPHE ANDRE ET MUZO - JE RESISTE AUX PERSONNALITES TOXIQUES (et autres casse-pieds)

RESUME :
Ils sont partout : les paranos, les négativistes, les passifs-agressifs, les hystéros, les pervers, les narcissiques et autres casse-pieds en tous genre.
Stop !
Vous avez désormais la solution.
Véritable kit de survie pour résister à ces personnalités toxiques qui vous empoisonnent la vie, voici des textes clairs pour comprendre pourquoi ils sont ainsi, ce qui les attire, ce qui les repousse, et surtout comment agir face à eux. 
Et des dessins, pour prendre du recul avec humour.

MON AVIS : 
Un second guide aussi bien que "Je dépasse mes peurs et mes angoisses".
Celui-ci nous décrit les différentes personnalités toxiques, leurs caractéristiques, et comment s'en prémunir.Le tout agrémenté des dessins humoristiques de Muzo, qui illustrent parfaitement les situations que l'on peut rencontrer ou que l'on peut être par moment.
Un guide pour appréhender le sujet, destiné au grand public.

MA NOTE : 5/5 
 



jeudi 8 février 2018

CHRISTOPHE ANDRE ET MUZO - JE DEPASSE MES PEURS ET MES ANGOISSES

RESUME : 
Vous êtes du genre à ne pas fermer l'œil de la nuit au moindre petit problème? 
Vous avez peur de l'avion,du métro,des insectes ?
Parler en public vous est impossible?
Vous avez la phobie des microbes et la manie du nettoyage? 
Soucis, paniques, phobies:nous connaissons tous ces états d'anxiété.
Et pour les surmonter, il suffit parfois de si peu...

Malicieusement illustré par Muzo, ce manuel souriant de psychologie propose une approche pédagogique et dédramatisée de la souffrance ordinaire !

Christophe André est psychiatre.
Muzo est peintre et illustrateur pour la presse et l'édition.

Le blog de l'auteur
 http://psychoactif.blogspot.fr/

MON AVIS : 
Un guide pratique de psychologie, expliquant de façon compréhensible et imagée par les excellents dessins de Muzo, comment se mettent en place nos angoisses, phobies, anxiété.
Mais aussi, des moyens pour réussir à s'en défaire petit à petit, avec l'aide d'un médecin si c'est profondément installé en nous.
Un guide à la portée de tous, expliquant simplement et clairement nos maux.

MA NOTE : 5/5