dimanche 17 mai 2009

KATHLEEN WINDSOR - AMBRE


KATHLEEN WINDSOR - AMBRE

RESUME :

Orpheline, Ambre n'est dépourvue ni de charme, ni d'imagination. Disposée à tout pour échapper à sa condition, elle pénètre dans le monde des porteurs de perruques et en épouse les mœurs licencieuses... Objet de scandale lors de sa sortie en 1944, le roman de Kathleen Winsor est un "best-seller" d'une inhabituelle cruauté.

Ambre, best-seller « scandaleux » de l’après-guerre, avait fini par être rangé dans nos mémoires parmi les sagas à l’eau-de-rose. La remise au jour de ce beau monstre en 1995 a révélé tout au contraire un roman d’une exemplaire noirceur – et un récit picaresque où revit, haute en couleurs, l’Angleterre de la fin du XVIIe siècle. Dans l’Angleterre de la fin du XVIIe siècle, une gamine sans père ni mère, sans nom, presque sans prénom («Ambre» a tout l’air d’un sobriquet de théâtre), décide d’user de ses charmes – son seul bien au soleil – pour conquérir le monde. Gloire, honneurs, fortune, pouvoir, plaisirs : il lui faut tout. Et, l’immoralité du siècle aidant, elle aura tout, taillant à vif, s’il le faut, dans la chair de ses rivaux et rivales – qui lui donnent joyeusement l’exemple, puisque du haut en bas de l’échelle sociale, tout n’est qu’intrigue, trahison, mensonge, dépravation. Il est bien sûr impossible de résumer les huit cents pages de cette âpre comédie humaine aux mille et un rebondissements, où tout un monde grouillant prend brusquement vie sous nos yeux. Oui, ayant suivi jusqu’au bout la carrière de cette aventurière gouvernée par le désir – tous les désirs –, nous finissons par nous persuader d’avoir vécu nous aussi cette époque forcenée : oui, nous avons connu la paille des cachots, la promiscuité des tavernes, la moiteur des bordels ; oui, nous avons bravé la peste, le poignard, le poison, l’incendie ; oui, dans le sillage de cette garce grandiose, nous avons enragé, soupiré, joui – et joui, même, du plaisir qu’elle prend à manipuler, ridiculiser, piéger, humilier la gent masculine… laquelle lui offre tout, sauf l’amour. Et malgré ce cynisme, cette cruauté qui s’étalent à tous les étages, nous nous retrouvons au bout du compte la gorge bizarrement serrée, solidaires de ce destin funeste qui se confond, on le devine, avec la recherche d’une origine hors d’atteinte : comme si le monde qu’appellent nos désirs était à tout jamais « ailleurs », une fiction, un songe…

MON AVIS :

Un pavé, mais quel pavé ! Je l'ai dévoré car pour un roman sortit en librairie en 1944, c'est vrai qu'il est sulfureux! Car Ambre, se créée une belle place par ses atouts féminins.Mais elle garde au fond d'elle une part d'humanité que l'on voit ressortir notamment lors de l'épisode de la peste bubonique à Londres. Son personnage est complexe car elle est à la fois émouvante, énervante (par son égoïsme et sa rudesse).Mais on comprend ses défauts et on compatit; car il était très diffile au 17ième siècle de se faire une réputation sans être né dans une famille noble. C'est tout ce que nous démontre Ambre. Et elle réussit parfaitement. Le tout avec plein de rebondissements, d'intrigues et on n'a pas envie que le livre se termine.

MA NOTE :5/5

9 commentaires:

  1. Je note aussi. J'aime beaucoup les romans qui retracent une période de l'histoire.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu ce livre, il y a très longtemps, et j'avais adoré :-)

    RépondreSupprimer
  3. @Edelwe: je pense qu'il te plaira.
    @Meria: il est génial !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Je viens de finir le tome 1 qui m'a plus mais sans plus, j'ai eu pas mal de mal a entrer dans l'histoire et ne pense pas avoir le courage de me lancer dans la lecture du 2ème tome :-( mais j'ai quand même envie de savoir ce qu'il se passe ensuite ! Pourriez-vous me révéler les péripéties du tome 2 ? Part avance un grand merci !
    C.

    RépondreSupprimer
  5. 888 PAGES ET ON N'A PAS ENVIE QUE CELA S'ARRETE.JE VIENS DE DECOUVRIR QU'IL Y A UN TOME 2.QUI PEUT ME DIRE S'IL EST A LA HAUTEUR DU TOME 1.J'AIMERAI BIEN LE TROUVER OU L'AVOIR A PRETER.JE SUIS DANS LE 84(VAUCLUSE).JE NE SOUHAITE PAS AVOIR LE RESUME QUI ENLEVE TOUT SUSPENS.MERCI DE ME REPONDRE.

    RépondreSupprimer
  6. @Anonyme:Je ne savais pas qu'il y avait un tome2.
    Je vais essayer de me le procurer.Je ne peux donc te le prêter ne l'ayant pas.Merci de l'info.

    RépondreSupprimer
  7. bonjour, moi j'ai un probleme, j'ai fini le livre mais je n'ai pas compris la fin.est -elle parti en amerique suite au complot de buckingam?
    merci de me renseigner.

    RépondreSupprimer
  8. les 888 pages représentent l'édition compléte tomes 1 et 2!!!et la fin nous laisse sur notre faim!!prend-elle ou non le bateau???on ne le saura jamais.donc je suis le 84 qui cherchais un tome 2 publié par la fnac mais qui en fait fait partie du volume que j'ai lu et qui se termine en queue de poisson..on peut imaginer la suite selon nos gouts.

    RépondreSupprimer
  9. @Anonyme:c'est vrai que la fin peut être imaginée à notre choix. Il manque un 2e tome.

    RépondreSupprimer