samedi 14 mai 2011

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - LORSQUE J'ETAIS UNE OEUVRE D'ART

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - LORSQUE J'ETAIS UNE OEUVRE D'ART



RESUME :
Parce qu’il se sent médiocre et inexistant, un jeune homme va se suicider quand un artiste mégalomane suspend son geste. Il lui propose d’acheter son âme et son corps pour en faire une sculpture vivante, sublime ou monstrueuse, et une marchandise planétaire. Le désespéré accepte le pacte et l’opération, se laisse déshumaniser, et exposer aux yeux des foules, sous le nom d’Adam-bis. Mais peut-il abdiquer entièrement son humanité ? Grâce à l’amour d’une jeune-femme, « l’œuvre d’art » tente alors de sortir de l’emprise de son créateur et de retrouver sa conscience perdue. Cette fable excentrique, inquiétante et comique nous entraîne dans un monde rongé par le narcissisme, le culte du simulacre et de l’apparence, le totalitarisme de l’image : le nôtre.


MON AVIS :
Un roman original, qui fait réfléchir au sens de la vie et de la façon dont on est perçu par les autres.
En effet, le héros du roman Tazio , au bout du désespoir, accepte de vendre son existence, en échange de devenir une statue vivante. Ce qui lui apporte la célébrité recherchée.
Mais il n'avait pas pensé que l'amour viendrait à lui, et que son statut de statue vivante, acheté par l'Etat, et donc objet d'art, lui empêche d'avoir une vie humaine.
Car si son corps n'est plus humain, ses sentiments le sont.
Et c'est toute cette bataille pour retrouver son statut d'humain et non d'objet, que nous relate le récit.
L'auteur aborde ainsi plusieurs thèmes comme le suicide, l'art, l'humanité, la beauté, les sentiments, la solidarité, d'une belle façon en mettant l'accent sur les points essentiels.
C'est une belle réflexion sur la liberté, de sa valeur, du sens de la beauté.
Un beau roman pour réfléchir.


MA NOTE : 4/5

3 commentaires:

  1. J'avais bien aimé même si c'est un peu particulier

    RépondreSupprimer
  2. J'avais beaucoup aimé également ce roman..

    RépondreSupprimer
  3. @Sandrine et Delcyfaro : un auteur que j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer