lundi 17 décembre 2012

AMY CHUA- L'HYMNE DE BATAILLE DE LA MERE TIGRE




RESUME :
«Voici l'histoire d'un violent conflit culturel entre l'Est et l'Ouest. Pour Amy Chua, fille d'immigrés chinois aux États-Unis, il n'y a pas de doute : hors de question de suivre le modèle occidental d'éducation des enfants, qu'elle considère comme trop permissif, individualiste et voué à l'échec. Elle suivra le modèle de ses parents en éduquant ses enfants à la chinoise, et entonnera ainsi son hymne de bataille de la mère Tigre. Concrètement, ses filles, Sophia et Lulu, doivent obtenir les meilleures notes à l'école, apprendre le mandarin et devenir des musiciennes talentueuses dès le plus jeune âge. Le prix à payer de l'excellence ? Pour les filles : pas de jeux avec les copines, pas de télévision, pas le droit de choisir leurs activités. Pour la mère : batailles, disputes et cris jusqu'à en perdre la voix, pour les faire travailler, réviser, répéter, et prendre le risque de... se faire détester. Dans ces Mémoires, Amy Chua raconte avec franchise, mais aussi avec humour et autodérision, comment elle a livré son combat quotidien en tant que mère Tigre - à l'abri des regards pour ne pas s'attirer l'opprobre de la société américaine - jusqu'au moment où elle essuiera un sérieux revers.»

MON AVIS :
Une histoire choc, voire choquante quant à l'éducation donnée par Amy Chua à ses filles.
On y découvre une façon d'éduquer à la chinoise, comme le dit l'auteur, et personnelle à elle.
C'est dur et l'enfant se retrouve privé de loisirs qu'il pourrait choisir, mais doté de loisirs imposés, tout est chronométré, calibré de façon à ne laisser aucun temps libre.
Car l'enfant doit être habitué à donner de l'excellence, et donc pas le droit à l'erreur ni aux faiblesses.
Et ce contrairement, à la perception de l'auteur, de l'éducation à l'occidentale, laissant place aux choix, à la rêverie.
C'est donc une vision personnelle de l'auteur qui nous est livrée, vraie ou fausse, on ne sait, caricature ou réalité ? de l'éducation de ses enfants.
C'est une réflexion sur les modes d'éducation, leurs avantages et leurs limites et une approche de la compréhension de la culture éducative asiatique.Mais on se demande où se situe la part de rêve et d'insouciance liée à l'enfance, où se construit l'imagination, alors que les journées ne laissent jamais place aux jeux d'enfants et à l'imaginaire. Une réflexion s'engage sur le droit de faire devenir prodige nos enfants.
Pour conclure c'est un documentaire intéressant, qui montre qu'il n'y a pas de modèle parfait mais que tout se construit avec l'Humain.

Le site de l'auteur : Amy Chua
L'avis de : Des Pages et des Iles
MA NOTE : 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire