samedi 25 mai 2013

JEANNE BENAMEUR - LES DEMEUREES

RESUME :
La mère, La Varienne, c'est l'idiote du village. La petite, c'est Luce. Quelque chose en elle s'est arrêté. Pourtant, à deux, elles forment un bloc d'amour. Invicible.
L'école menace cette fusion. L'institutrice, Mademoiselle Solange, veut arracher l'enfant à l'ignorance, car le savoir est obligatoire. Mais peut-on franchir indemne le seuil de ce monde ?
L'art de l'épure, quintessence d'émotion, tel est le secret des Demeurées.
Jeanne Benameur, en dentellière, pose les mots avec une infinie pudeur et ceux-ci viennent se nouer dans la gorge.
MON AVIS :
Un roman tout en subtilité, l'histoire de deux demeurées que l'amour maternel et filial est plus fort que tout le reste du monde.
Tout y compris s'ouvrir au monde extérieur, car demeurées elles le sont,  car mises à l'écart dans leur village, mais ne le sont pas au sein de leur maison.
C'est poétique et triste à la fois, car Mademoiselle Solange, comprenant cela, fait tout pour les ouvrir au monde extérieur. 
S'ensuivra le destin de chacune des trois, qui nous est raconté en quintescence de ce petit livre.Une belle écriture et un thème difficile abordé avec douceur.
MA NOTE : 3.5/5

Citations:
"A l'intelligence, il faut un espace pour se pose.Il faut des mains, de l'air pour la craie et l'encre. L'abrutie n'a rien.
Il arrive ce qu'elle ne connaît pas : l'absence.
Alors a eu lieu l'impensable. Mademoiselle Solange a poussé la porte de la maison.
La maison n'est plus la maison. Comment le sera-t-elle encore un jour ? Quelqu'un est entré... Elle mènera cet enfant au seuil du monde, par les mots."

2 commentaires:

  1. Un roman qui m'avait à l'époque bouleversée.

    RépondreSupprimer
  2. Toujours pas lu cette auteur... Oui, je sais, c'est mal !

    RépondreSupprimer