dimanche 25 mai 2014

DANIEL PENNAC - COMME UN ROMAN


Un prof peut-il conseiller à ses élèves de sauter les pages d'un livre, de ne pas finir un roman et même de ne pas lire ?
Oui, si c'est le seul moyen pour les faire entrer dans le monde magique des livres. C'est en tout cas le parti pris de Daniel Pennac qui est aussi professeur de français, et il a bien compris qu'il ne sert à rien de vouloir forcer les élèves : si on leur donne le droit de sauter les premières pages de description du Père Goriot de Balzac, on leur laisse une chance de se laisser envoûter par Rastignac.
Et c'est l'essentiel, car se priver de Balzac, et de tous les autres, c'est passer à côté d'un grand bonheur. Et d'une grande liberté.

RESUME : 

Redonner aux lecteurs un accès aux textes ; rendre aux textes leur pouvoir de fascination, de subversion, de magie : tel est le credo de ce traité de lecture, qui est en fait un véritable traité d'humanisme. 
Et qui se lit, bien sûr, "comme un roman"... 

Les droits imprescriptibles du lecteur
1. Le droit de ne pas lire.
2. Le droit de sauter des pages.
3. Le droit de ne pas finir un livre.
4. Le droit de relire.
5. Le droit de lire n'importe quoi.
6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible).
7. Le droit de lire n'importe où.
8. Le droit de grappiller.
9. Le droit de lire à haute voix.
10. Le droit de nous taire.

MON AVIS : 
Daniel Pennac à travers ce livre, donne les clés pour l'envie de lire.
Il narre à travers son expérience de professeur, comment il a réussi à faire lire différentes oeuvres classiques et abordé divers thèmes, en donnant à ses élèves de première, au lycée, le goût de lire par plaisir et non par contrainte.
En rappelant que la lecture commence par raconter des histoires aux enfants, nous passons vite à la lecture contrainte et individualisée. 
Le bonheur de lire et de s'immerger dans une histoire, se perd au profit d'autres attractions: télévision, internet, etc.
En lisant l'histoire de Daniel Pennac, en tant qu'enfant, élève, parent, chacun peut retrouver un contexte qui le ramène à son histoire personnelle.
Il nous amène à réfléchir sur quel lecteur sommes-nous, et rassurer les non-lecteurs à le devenir. 
Il nous rappelle que la lecture c'est un échange, un plaisir, sans contrainte, comme le rappelle les droits du lecteur.
C'est un bon livre, qui permet de réfléchir sur les moyens à mettre en place, pour susciter le goût de la lecture, et devenir lecteur soi-même.

MA NOTE:5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire