lundi 5 octobre 2015

COLM TOIBIN - LE TESTAMENT DE MARIE

Couverture 1
Couverture 2

RESUME:
« C'est un livre court, mais aussi dense qu'un diamant. »
Irish TimesIls sont deux à la surveiller, à l'interroger pour lui faire dire ce qu'elle n'a pas vu. Ils dressent de son fils un portrait dans lequel elle ne le reconnaît pas et veulent bâtir autour de sa crucifixion une légende qu'elle refuse. Seule, à l'écart du monde, dans un lieu protégé, elle tente de s'opposer au mythe que les anciens compagnons de son fils sont en train de forger. Lentement, elle extirpe de sa mémoire le souvenir de cet enfant qu'elle a vu changer. En cette époque agitée, prompte aux enthousiasmes comme aux sévères rejets, son fils s'est entouré d'une cour de jeunes fauteurs de trouble infligeant leur morgue et leurs mauvaises manières partout ou ils passent. Peu à peu, ils manipulent le plus charismatique d'entre eux, érigent autour de lui la fable d'un être exceptionnel, capable de rappeler Lazare du monde des morts et de changer l'eau en vin. Et quand, politiquement, le moment est venu d'imposer leur pouvoir, ils abattent leur dernière carte : ils envoient leur jeune chef à la crucifixion et le proclament fils de Dieu. Puis ils traquent ceux qui pourraient s'opposer à leur version de la vérité. Notamment Marie, sa mère. Mais elle, elle a fui devant cette image détestable de son fils, elle n'a pas assisté à son supplice, ne l'a pas recueilli à sa descente de croix. À aucun moment elle n'a souscrit à cette vérité qui n'en est pas une.

MON AVIS :
Ce roman nous raconte la vie de Jésus, à travers les yeux de sa mère.
On vit le ressenti d'une mère face à son fils, qui devient inaccessible, protecteur, se sacrifiant pour le plus grand nombre et améliorer leur devenir.
C'est émouvant de lire comment elle se retrouve sans moyens de changer le destin, et comment l'engrenage final est déjà en place.
En effet, le pouvoir présent ne voyait pas d'un bon oeil, qu'un orateur acquiert à sa cause autant d''habitants, au risque de pouvoir démettre le pouvoir en place.
C'est un récit intéressant, synthétique et fort, qui permet d'imaginer un point de vue différent et qui remet en valeur le rôle de Marie.
Concernant les couvertures du roman, je préfère la première, qui, à mon sens, représente le contexte du désert, de la chaleur, de la mère et de son essai de protéger son fils, par son voile protecteur.

MA NOTE : 3.5/5

1 commentaire:

  1. Thanks for writing such a good article, I stumbled onto your blog and read a few post. I like your style of writing. Unwashed Pet Flakes

    RépondreSupprimer