lundi 31 octobre 2016

ISABEL ALBA - BABY SPOT


RESUME :
« Avec les films c’ est plus facile, parce que quand les images t’ envahissent et que t’ arrives pas à les effacer, tu peux te consoler en te disant que, comme dans les cauchemars, tout est faux, que rien de ce que tu vois dans ta tête n’ est vrai et que bientôt tout va disparaître pour toujours.
Mais ce qui est arrivé au Zurdo, et aussi à Lucas, je sais que c’ est arrivé pour de vrai, voilà pourquoi ça ne sort jamais complètement de ma tête.
 C’ est pour ça que je veux écrire, pour voir si j’ arrive à faire sortir toute cette histoire et à la laisser pour toujours sur le papier. »
Tomás, un garçon de douze ans, vit dans une banlieue de Madrid.

Un soir d’ août, son ami Lucas est retrouvé pendu à une poutre, sur un chantier abandonné.
Tomás se met alors à écrire. Son récit prend l’ apparence d’ un roman noir.

MON AVIS :
Un roman à bout de souffle pour deux raisons: peu de ponctuations et une histoire intense et dure, que le jeune Tomàs confie au lecteur.
Dans cette cité ouvrière Madrilène, Tomàs se retrouve témoin de la violence et sa perversité, amenant le suicide d'une jeune garçon.
C'est tout cela que nous raconte, comme un coup de poing, Tomàs, cette violence quotidienne, la peur, la honte, la misère financière et sociale, qui empêche de s'en sortir et qui enferme les gens.
C'est intéressant mais triste à la fois et on a envie d'aider Tomâs et cette cité à sortir de cet engrenage.

MA NOTE : 4/5

Merci au Matchs de La Rentrée Littéraire #MRL16 et les Editions La Contre Allée, grâce à qui j'ai découvert cette belle lecture.


1 commentaire:

  1. Merci pour ta participation aux matchs de cette rentrée littéraire.
    Bon choix de titre !

    Moka - Marraine de l'opération.

    RépondreSupprimer