jeudi 2 juillet 2009

ALEXANDRA HEMINSLEY - EX AND THE CITY

ALEXANDRA HEMINSLEY - EX AND THE CITY







MANUEL DE SURVIE A L'USAGE DES FILLES LARGUEES

RESUME :

Après de nombreuses séparations, Alexandra Heminsley, autoproclamée « Reine des larguées », a décidé d'écrire le guide que nous attendions toutes, où l'on découvre :1. divers exemples de plaquages particulièrement cruels et comment s'en sortir avec dignité 2. les grandes larguées de l'Histoire, de Cléopâtre à Jennifer Aniston, en passant par la reine Didon, Scarlett O'Hara, Maria Callas et même l'écrivain Lionel Shriver 3. ce qu'il faut faire ? et ne pas faire ! ? pour surmonter le cap critique des premières 24 heures 4. la stratégie de Lily : les conseils d'une serial loveuse 5. comment gérer au mieux la très délicate étape de la coupe de cheveux post-rupture 6. ce qui se passe, scientifiquement parlant, quand on est larguée et que, bonne nouvelle, ça se soigne ! Et encore huit autres chapitres bourrés de fantaisie et d'humour, fourmillant d'astuces pour se sortir avec grâce des situations désespérées et découvrir que l'adage « Un de perdu, dix de retrouvés » se vérifie toujours...


MON AVIS:
Un roman léger, au ton drôle où la narratrice (qui est l'auteur) se tourne en dérision.

C'est plus un journal car on y retrouve ses chansons préférées (que je ne connais pas) qui correspondent à des épisodes de déception amoureuse, les personnages historiques féminins ayant eu des déceptions et l'analyse décapante d'Alexandra, des clips pour repartir du bon pied etc

Elle donne ses astuces pour remonter après une déception, qu'elle a elle-même testées.

L'ambiance est purement anglaise (façon de vivre, de s'amuser) et c'est un roman amusant pour les jeunes et pour ceux qui aiment la "chick litt".


Je remercie Suzanne de Chez les Filles et les Editions Belfond, pour m'avoir fait découvrir ma 1e lecture de "Chick Litt"


MA NOTE : 3/5

2 commentaires:

  1. Je crois n'avoir jamais lu de Chick Litt... Il faudra quand même je vois ce que c'est un jour ou l'autre.

    RépondreSupprimer
  2. @Belldenuit:je ne suis pas sûr que c'est par celui-ci qu'il faut commencer.

    RépondreSupprimer