lundi 23 mai 2011

CHARLES BRIAND -LE BATAILLON DE FER

CHARLES BRIAND -LE BATAILLON DE FER

RESUME :
Le bataillon de fer est un roman historique sur les prémices et les causes des grandes revoltes des vignerons de la région de l'Aube en Champagne au début du XXème siècle.  Le 9 Avril 1919, François rentre de la guerre. Après avoir traversé la campagne allemande intacte... il traverse la Champagne où tout a été bouleversé par les quatre années de batailles, de tranchées, de bombardements, de gaz, de morts... Dans le train qui le ramène chez lui, il a tout le temps de se remémorer ce que sont ses origines et ce qu´il a vécu : Gerhard Ritzenthaler son père est né à Eguischeim en Alsace en 1854. Refusant d´être germanisé après la mainmise de l´Allemagne sur son pays, le garçon de 18 ans finit par se sauver pour regagner la France. Où il commence par faire les vendanges en Champagne. Pour finir par marier la jeune fille de la maison et devenir paysan et vigneron champenois, avec toutes les difficultés causées par l´invasion du phylloxera ce qui l´obligera à prendre un autre emploi pour pouvoir élever sa nombreuse famille.     Mais c´est le quinzième et dernier de ses enfants, François qui reprendra le flambeau et prendra fait et cause dans la révolte de vignerons de l´Aube.     Jusqu´à la marche du Bataillon de Fer le 9 Avril 1911.


MON AVIS :


Le bataillon de fer est un roman à double tiroir.Double car on y suit à la fois la vie de Gérard,jeune alsacien, obligé de quitter sa région, afin de pouvoir rester français; et la révolte des vignerons du département de l'Aube, spoliés par les Marnais, de leur appellation Champenois,historiquement justifiée.


Le roman est parfaitement documenté et on y apprend beaucoup sur cette longue période qu'a été l'occupation prussienne en Alsace-Lorraine.Les difficultés qu'ont rencontré les habitants, qui devait abandonner toutes leurs origines, coutumes, langages, français.


Gérard, Paul, notre héros arrive à s'échapper, et a la providence est avec lui, car d'étapes en étapes, il est aidé par des personnes adorables, dont la famille de sa future femme.
Après bien des périgrinations, différents métiers pratiqués, il se marie, et s'établit dans l'Aube,chez ses beaux-parents.


S'ensuit les naissances de ses enfants, et la découverte de la culture de la vigne dans cette
région  la Champagne, qui est différente de celle qu'il connaît pratiquée en Alsace.


On y apprend l'histoire de la culture de la vigne, les différentes techniques utilisées, et l'on comprend mieux pourquoi les Aubois se sont ensuite sentis spoliés de leurs droits
d'appellation Champagne.


Seulement, le mauvais temps durant plusieurs années, modifie la donne et permet aux Marnaisproducteursde Champagne, de ne plus s'approvisionner chez les vignerons Aubois et de faire modifier par des décrets gouvernementaux, les départements relevant de la région Champagne.


Les vignerons Aubois, outrés et poussés dans leurs retranchements, vont s'organiser, réunir divers documents attestant d'être Champenois, et manifester de façon pacifique, pour faire valoir leurs droits.
C'est toute cette mise en place que nous suivons, tout va crescendo, jusqu'à la marche du Dimanche 9 Avril 1911, à Troyes, conduite par Gaston Cheq, dimanche des Rameaux, cette longue marche regroupant 20 000 vignerons, défilant dans les rues de Troyes, soutenus par la population dans un bel élan de solidarité


Nous suivons ensuite François, le fils de Gérard-Paul dans les méandres de la 1e guerre.


L'auteur sait bien documenter son récit, et accroche le lecteur qui veut en savoir plus sur
l'histoire de ces vignerons Aubois, qui ont tenté de faire valoir leur droit dans le pacifisme,
la droiture et le respect.


Ce n'est pas un roman historique avec une intrigue à dénouer, mais un roman historique au sens propre, qui relate des faits à l'aide d'un héros de fiction.


C'est un roman passionnanr, bien écrit, qui se lit vite, et comblera tous ceux qui aime l'Histoire et l'histoire régionale.


Une citation:
La dame venait de recevoir le journal où un grand titre barrait la première page :
TROYES capitale de la Champagne
"Sous le commandement de Monsieur Gaston Cheq, le Bataillon de Fer réussit son pari :
faire défiler 20 000 vignerons dans la ville de Troyes, dans la dignité et le respect de tous.
Aucun incident à signaler."


Je remercie les Editions EX-Aequo et LesAgentsLittéraires pour ce partenariat régional.


Pour en savoir plus :
Le Bataillon de Fer


MA NOTE :4/5
PS: Seul bémol : la couverture ne met pas assez en valeur la photo des manifestants du Bataillon de Fer

2 commentaires:

  1. Il s'agit d'un titre qui pourrait m'intéresser :) Le côté historique sans pour autant faire "documentaire à 100%" (dans le sens où il y a une histoire, des personnages...)

    RépondreSupprimer
  2. @Ankya: c'est un roman car il y a une histoire, des personnages, c'est un bon roman malgré une partie documentaire sur le travail de la vigne, mais qui sert pour le reste du récit.
    si tu veux, il peut voyager jusque chez toi.

    RépondreSupprimer