dimanche 12 novembre 2017

CHOWRA MAKAREMI - LE CAHIER D'AZIZ

RESUME :
Au cours de l’hiver de 2004, Chowra Makaremi découvre en Iran un cahier contenant les Mémoires de son grand-père maternel, Aziz Zarei, disparu dix ans auparavant.
Il raconte ledestin tragique de la tante et de la mère de la jeune femme, toute deux militantes d’un parti d’opposition : la première, arrêtée et exécutée en 1982 ; la seconde, arrêtée en 1981 et assassinée en 1988 au cours d’exécutions de masse connues sous le nom de « massacre des prisons ». 
C’est ce cahier inédit à ce jour, présenté et traduit par Chowra Makaremi, qui fournit la matière principale de ce livre.S’y ajoutent des lettres des deux femmes et de leur père, ainsi qu’une préface et une postface qui éclairent l’enchaînement des faits qui a conduit la révolution iranienne de 1979 au régime de terreur et d’oppression qui a pris le nom de République islamique et qui perdure aujourd’hui.
Quelque vingt ans après les événements rapportés, ces Mémoires sont d’une actualité brûlante. Le monde est témoin, presque chaque jour, de crimes sans nom des autorités iraniennes défiant toute notion de justice.Mais il y a plus : à l’heure où des enquêtes indépendantes concourent à qualifier les massacres de 1988 de crimes contre l’humanité, plusieurs dirigeants iraniens actuels pourraient avoir à en répondre devant un tribunal international.
Ecrit par un homme ordinaire, le cahier d’Aziz porte l’intensité d’une parole arrachée à la mort. Pour Chowra Makaremi, il témoigne «de ces moments où l’Histoire, "avec sa grande hache" comme l’écrit Perec, pénètre les vies individuelles et en façonne aussi bien le cours que la texture même, ces moments où les destins singuliers, les expériences subjectives du temps et les événements du siècle se fondent dans un même creuset brûlant ». 

MON AVIS :
Un témoignage poignant et douloureux que l'histoire des filles d'Aziz.
En effet celles-ci, militantes du parti d'opposition en Iran, dans les années 80 et gagnantes aux élections, furent une menace pour le régime et comme beaucoup d'autres, furent victimes des sévices, tortures, barbaries qui s'ensuivirent.
Le cahier d'Aziz retrace le quotidien d'un père, grand-père, mari, homme, qui souffre de ce qui arrive à ses filles, se bat pour les voir, leur amener leurs enfants, conserver une vie quotidienne à ses petits-enfants, séparés de leurs parents.
Il raconte l'horreur de la répression sur les opposants au parti politique et l'impact sur les familles.
C'est sa petite-fille, Chowra qui ayant trouvé le cahier de son grand-père, l'a mit en écrit, et complété de lettres échangés entre les soeurs vivant en Iran, et la plus jeune finissant ses études en France.
C'est un douloureux témoignage, d'une absence de droits de l'homme et de la liberté, puisque que la répression fut effectuée sur des opposants au régime.

MA NOTE : 5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire