samedi 8 janvier 2011

SUSAN FLETCHER - UN BÛCHER SOUS LA NEIGE

SUSAN FLETCHER - UN BÛCHER SOUS LA NEIGE




La vallée de Glencoe en hiver

Représentation du site du massacre
RESUME :
Au coeur de l'Ecosse du XVIIe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher. Dans le clair-obscur d'une prison putride le Révérend Charles Leslie, venu d'Irlande espionner l'ennemi, l'interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s'élève au-dessus des légendes de sorcières, par-delà ses haillons et sa tignasse sauvage. Peu à peu, la créature maudite s'efface; du coin de sa cellule émane une lumière, une sorte de grâce pure. Et lorsque le révérend retourne à sa table de travail, les lettres qu'il brûle d'écrire sont pour sa femme Jane, non pour son roi. Chaque soir, ce récit continue, Charles suit Corrag à travers les Highlands enneigés, sous les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse des heures de chevauchée solitaire. Chaque soir, à travers ses lettres, il se rapproche de Corrag, la comprend, la regarde enfin et voit que son péché est son innocence et le bûcher qui l'attend le supplice d'un agneau.


MON AVIS :


Un très beau roman glacé et émouvant, servi par une superbe écriture.
Chaque chapitre porte le nom d'une plante,avec sa vertu expliquée, issu de L'Herbier Complet de  Nicholas Culpeper (1653-herboriste apothicaire anglais)
-"de la Pivoine :La graine noire soigne aussi ceux qui ont le sommeil pertubé par la maladie nommée Ephilates ou Incubus, mais que nous appelons communément cauchemar."
-"de l'Aulne :Ses fleurs appliquées sous les pieds nus écorchés par une longue marche procurent un grand soulagement"
-"du Sureau : Considérez le comme un trésor"
-"de la Rose : La confiture mélangée à de l'Aromaticum Rosarum est un très bon cordial contre les évanouissements, pâmoisons, faiblesse et palpitations du coeur".


Car Corrag, dévoile son récit en dévoilant petit à petit son sac de plantes guérisseuses.
Et Charles Leslie, qui au début s'est fié à l'apparence et à la réputation du mot "sorcière, gueuse", apprend que l'apparence n'est pas le fond du coeur et nous en fait part, au fil de l'écriture de ses lettres à sa femme.


Il s'attache à Corrag, et découvre sa vie de fuite, de refuge dans les Highlands, son intégration et son attachement au sein du clan des MacDonald, ses dons de guérisseuse, son amour de la nature et de l'être humain.


On y apprend quelles ont été les circonstances ayant entraîné le terrible Massacre de Glencoe, et les efforts déployés par Corrag, pour parvenir à sauver le plus grand nombre.
La fin quant à elle est renversante et magique et on ne doute plus des qualités humaines.


Le tout avec une écriture belle, magique, envoûtante.
Seule la couverture, à mon goût n'est pas jolie et ne reflète pas le contenu.
C'est un beau voyage que m'a offert cette lecture et je vous invite à vous y plonger, si vous aimez les légendes écossaises.


Pour en savoir un peu plus sur le massacre de Glencoe 


Merci à Doriane pour avoir fait voyager cet émouvant  et très beau roman.


MA NOTE :5/5

11 commentaires:

  1. Ca a l'air vraiment interessant ce livre.. je sens qu'il va aller rejoindre ma LAL...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vraiment hâte de le lire moi aussi! Je suis une des prochaines sur la liste de Doriane...

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que je l'avais noté! Il est très tentant!

    RépondreSupprimer
  4. Bon ben voilà, je suis encore tentée !
    Irlande, Ecosse et sorcellerie sont des mots auxquels je peux difficilement résister.

    RépondreSupprimer
  5. Bien reçu merci ! Il me tarde de le commencer !

    RépondreSupprimer
  6. @Toutes: Allez y, lisez le il est génial et l'écriture est belle.

    RépondreSupprimer
  7. Jetez-vous sur ce livre !!
    Moi aussi je l'ai adoré, un gros coup de cœur en ce qui me concerne !!
    Et bravo Sophie pour les illustrations, excellente initiative qui m'a replongée dans l'univers de ce superbe roman.

    RépondreSupprimer
  8. @Theoma: Je te le conseille vivement.
    @Lapublivore: Je suis contente de t'avoir replongée dans cet univers écossais et verdoyant, de ce superbe roman.

    RépondreSupprimer