dimanche 6 février 2011

PIERRE PELOT - MARIA

PIERRE PELOT - MARIA


RESUME :
 Les Vosges sous l’occupation nazie. Maria est institutrice. D’une beauté saisissante, elle coule des jours insouciants avec son mari, Jean, patron du bistrot du coin. Lorsque les maquisards viennent la chercher à l’école devant ses élèves, ils promettent de la ramener bientôt, que tout ira bien.
Commence alors le calvaire de Maria. Un calvaire qui durera toute sa vie. Car voilà : Jean est un traître, un collabo, et beaucoup sont morts par sa faute. Pour l’avoir aimé, Maria sera battue, torturée puis violée, avec à jamais gravé en elle la disgrâce et la cruauté de ceux que la France élèvera bientôt au rang de héros. Elle n’en parlera à personne.
Cinquante ans plus tard, un jeune homme arrive dans cette vallée par une nuit neigeuse. Il vient rendre visite à l’une des pensionnaires de la maison de retraite. La voix fatiguée d’une conteuse sur les ondes d’une radio locale l’accompagne dans son périple nocturne. Pour ses auditeurs, elle évoque l’histoire de ces terres où gèlent les eaux de la Moselle. Les fantômes du passé planent sur son récit.
Avec Maria, Pierre Pelot revient à sa géographie intime, honorant, dans cette langue percutante et sensible, la mémoire d’une région aussi écorchée que son personnage. Alors que la neige fond et devient boue, visages des résistants et des nazis se confondent. Un roman entre drame intimiste et thriller historique, aux paysages blancs issus d’Un roi sans divertissement de Jean Giono.
MON AVIS :
Un roman intimiste, qui nous dévoile un pan sombre de la 2e guerre mondiale.
En effet, Maria, dont le mari collabora avec les Allemands, est accusée de trahison, par les maquisards.
Elle est donc jugée par eux et devra vivre toute sa vie avec les blessures qu'on lui a infligées.
Elle cache ses blessures derrière une façade, arrive à continuer sa vie, et devient conteuse de l'histoire vosgienne à la radio.
Jusqu'à sa rencontre avec un jeune journaliste, où elle va peu à peu se dévoiler, et que l'on découvrira la chute finale,surprenante de l'histoire de sa vie.
Un beau roman, bien écrit,une belle couverture des Vosges enneigées, qui nous plante le contexte d'un climat et d'une région rude,avec en ce temps-là, des atmosphères de suspicion, de délation, de haine, où le méchant peut être n'importe qui.

Lecture faite dans le cadre d'un partenariat avec les Editions Héloïse d'Ormesson et Blog O Book , que je remercie pour cette belle découverte.


MA NOTE :4/5

8 commentaires:

  1. Oh... ce livre doit être drôlement dur... A voir...

    RépondreSupprimer
  2. @Akasha: oui l'histoire est dure, mais comme cela est raconté en finesse, cela passe très bien.

    RépondreSupprimer
  3. ça fait un moment que j'ai envie de découvrir cet auteur et ce livre a l'air très bien.

    RépondreSupprimer
  4. @Sophie:Si tu veux le lire, il peut voyager jusque chez toi.Fais moi signe sur mon email.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment gentil de ta part Sophie. Je suis très tentée mais comme j'ai beaucoup de partenariats, j'ai peur de ne pas pouvoir le lire tout de suite.

    RépondreSupprimer
  6. @Sophie: Quand tu le souhaiteras, fais moi signe pour le lire.

    RépondreSupprimer
  7. D'accord Sophie ! merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  8. J'ai beaucoup entendu parlé de cet auteur mais je ne l'ai pas encore découvert. Je pense que je vais le découvrir avec ce roman.

    RépondreSupprimer