samedi 14 mai 2011

SARA GRUEN - DE L'EAU POUR LES ELEPHANTS

SARA GRUEN - DE L'EAU POUR LES ELEPHANTS
RESUME :
Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d’un auteur inconnu un véritable phénomène d’édition, le coup de coeur de l’Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.
Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio.
Plus qu’un simple roman sur le cirque, De l’eau pour les éléphants est l’histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l’amour est un luxe.



MON AVIS :
Un roman tout simplement fabuleux.
C'est à la fois un mélange de rêve (le cirque), d'histoire (les recherches sur les cirques américains dans les années 1930), de sentiments humains.
On y découvre que les cirques étaient de grands employeurs, 
(tel Barnum), que les zoos étaient les ménageries, que leur arrivée suscitait de grands déplacements de foule.
On y découvre un univers que l'on ne connaît pas quand on assiste à une représentation.
Que c'était difficile d'y vivre car lorsque le cirque ne faisait pas suffisamment de chiffres d'affaires, les employés des classes inférieures n'étaient pas payés et voire même on en jettait du train.
Le train, quant à lui, est le moyen de locomotion de toutes ces personnes, animaux, matériel. Que selon la place dans l'organigramme du cirque, on a droit a un wagon luxueux, ou à un lit dans un wagon bien peuplé.La cuisine est également un lieu important d'échange, où tout se voit, tout se sait, 


Jacob, orphelin arrive par hasard dans le cirque et est embauché grâce à ses études vétérinaires. Marlène est mariée  a un homme violent et plus âgé.
L'amour qui les touche va se dévoiler au fur et à mesure des villes où le cirque se produit, et on prend le train, pour les suivre.
Les personnages sont bien campés, variés, rendant vivant le récit.


La narration est effectuée par Jacob, devenu âgé et qui relate ses souvenirs.
Les chapitres dans la version brochée, sont agrémentés de photos d'époque, ce qui permet d'imaginer ce qu'était le cirque américain dans les années 1930.


Seul bémol, la couverture du roman qui n'est pas attrayante, et ne représente pas l'atmosphère de l'histoire.
Par contre, l'affiche du film représente bien, à mon sens, l'impression qui ressort de la lecture du roman.


Pour tous ceux qui aiment les belles histoires, l'aventure, n'hésitez pas, lisez-le !


De l'information sur l'histoire des grands cirques américains
ARTE TV - LE CIRQUE
CIRQUE BARNUM&BAILEY

L'avis de L'ATELIER DE RAMETTES

MA NOTE : 5/5
Coup de coeur 2011

6 commentaires:

  1. Je ne suis pas du tout tentée par le film, mais en roman ça m'intéresse tout de suite plus.
    J'aime bien la couverture du grand format.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Sophie pour cette découverte!
    L'affiche du film me tentait bien! et je ne savais pas qu'il était tiré d'un roman d'un auteur que je ne connais pas non plus : Sara Gruen. La Grande Dépression, le milieu du cirque, les années trente. Dis-moi, est-ce facile à lire? et y-a-t-il une histoire romanesque avec les différents personnages du livre? Merci pour cette découverte, sans toi je serais certainement passé à côté. A bientôt Sophie, amitiés à toi MIC.

    RépondreSupprimer
  3. @Tiphanya : je n'ai pas vu le film, mais il me tente
    @Mic: c'est facile à lire, il y a une histoire romanesque avec plusieurs personnages, c'est une bonne lecture que je te conseille.Amitiés.

    RépondreSupprimer
  4. Ta réponse me satisfait amplement, une bonne idée lecture donc, avant de visionner le film... Lassé un peu des polars, je me remet aux romans dit "classique" et romans historiques et cela me fait un bien fou! A bientôt Sophie, amitiés MIC.

    RépondreSupprimer
  5. Et une lecture en commun et une nouvelle fois on est sur la même longueur d'onde !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  6. @Mic: je comprends que tu ais envie de changer de thème de lecture
    @Ramettes: c'est vrai que l'on a souvent les mêmes goûts et les mêmes ressentis des lectures.Mais arrivons nous à se voir ?

    RépondreSupprimer