jeudi 4 juillet 2019

DOMINIQUE DE SAINT PERN - EDMONDE


RESUME :
De Rome à Marseille, d’une alcôve l’autre, d’un palais l’autre, voici la fille de l’ambassadeur François Charles-Roux prête pour se marier, comme d’innombrables jeunes filles de son âge. 

Mais rien ne se passe comme prévu.
Arrachée à l’amour de son fiancé Camillo Caetani, dont le mariage ferait d’elle une duchesse et une princesse, mais qui sera tué sur le front albanais.

Arrachée à la France de Vichy par l’intelligence d’un père qui sut déjouer les pièges de la collaboration, arrachée à la douceur du lien avec sa soeur, la belle Cyprienne, princesse del Drago, par l’Italie des Chemises noires, et le terrible secret qui unit celle-ci à Galeazzo Ciano, gendre de Mussolini.
On skie en cachemire à Megève, mais on renseigne la Résistance.

On joue du piano avec Samson François, mais on planque les réfugiés dans le jardin. On roucoule avec les Vilmorin, mais on compte les morts dans le Who’s Who macabre de la guerre.
Sous les bombes, dans les officines du pouvoir, dans les infirmeries militaires, Edmonde le soldat de la 5e DB n’a pas froid aux yeux.
En 1945, elle ne sera ni fiancée, ni duchesse, ni du beau monde, mais de tous les mondes à la fois. 
Ce roman-fresque raconte superbement la métamorphose d’Edmonde en femme libre.

MON AVIS :
Une fresque passionnante, une biographie d'Edmonde Charles-Roux, sous forme de roman, une vie incroyable mais vraie!
C'est passionnant, car Edmonde, aristocrate française, voit son destin bouleversé par la deuxième guerre mondiale.
Cependant, elle a un caractère combatif, qui va lui permettre de forger son expérience humaine, relationnelle, politique, en tant qu'infirmière de l'hôpital de jour, de la Croix-Rouge, résistante, amoureuse, aidant sa famille et amis.
Elle est d'un courage sans faille, face à l'adversité, aide les plus démunis, soutient les blessés, les soigne, elle ne compte pas ses heures de travail, multiplie les actions, pour aider et sauver.
C'est une héroïne de la guerre, décorée, femme de lettres, rédactrice en chef de Vogue, présidente de l'Académie Gongourt.
C'est une grande dame, une grande destinée, et surtout un coeur en or.
La couverture est une photo d'Edmonde jeune, où l'on voit encore l'insouciance de la jeune femme.
A lire, sur la plage, dans son jardin, son canapé, où vous voulez, car l'histoire vous prend et ne vous lâche plus !


MA NOTE : 5/5

1 commentaire:

  1. Je note ce livre car il m'intéresse et ton avis ne fait que conforter mon "repérage" :)

    RépondreSupprimer